Une nouvelle forme d’escroquerie prend de plus en plus de l’ampleur dans la ville de Bukavu, particulièrement sur le tronçon routier allant du marché de Nguba jusqu’à la frontière Ruzizi premier.

Des bandits se font passer pour des conducteurs des taxis voitures et menacent les passagers qui empruntent ce tronçon pendant les heures tardives.

D’après certains habitants de Nguba ainsi que les usagers de ce tronçon routier, il est devenu difficile de trouver un véhicule de transport en commun surtout dans des heures tardives.

Des bandits profitent de cette situation pour escroquer les passants en utilisant des voitures en se faisant passer pour des conducteurs des taxis voitures de transport en commun.

Sur ce tronçon, Ces bandits manifestent une certaine gentillesse pour accueillir les clients qui, tard dans la nuit, ont du mal à trouver un moyen de transport.

Selon les mêmes usagers de cet axe routier, unene fois à bord de la voiture, le passants se retrouvent dépouiller de tous leurs biens comme de l’argent et des téléphones portables.

D’autres personnes exposées sont celles qui se rendent dans des cérémonies de mariage organisées dans des salles de fête situées sur ce tronçon routier ou alors celles là qui habitent Nguba et qui rentrent tard des diverses cérémonies.

Plusieurs habitants pensent que l’état de délabrement très avancé dans lequel se trouve cette route fait que les véhicules de transport en commun ne se rendent pas sur cet axe ou alors double le prix pour ce faire.

Ils estiment que les autorités devraient s’investir pour mettre fin à cette nouvelle forme d’insécurité surtout en cette période ou les corps sans vie sont ramassés un peu partout dans la ville de Bukavu.

Les usagers de cet axe routier demandent également à l’autorité  provinciale de penser aussi à la réhabilitation du tronçon routier allant du marché Nguba jusqu’à la frontière Ruzizi 1er dans l’objectif d’y faciliter le transport.