Les activités ont repris normalement ce lundi dans le marché central de Kadutu précisément à Tubimbi endroit réservé à la vente des souliers usagers et des friperies  après une journée agitée le samedi 14 avril dernier.

A la base de ces agitations, le président du comité syndical au sein de ce marché André Lubala fait savoir que certains vendeurs ont été alertés sur une éventuelle vente de cette partie du marché.

Le matin de samedi, les vendeurs étaient étonnés de constater qu’un hangar et une clôture ont été érigés à Tumbimbi aux environs de trois heures du matin à l’insu des autorités urbaines et communales.

Les vendeurs avec d’autres personnes se sont soulevés et ont commencé à détruire ces constructions, ce qui a provoqué une vive tension de la part des vendeurs et d’autres habitants.

Selon des sources proches du marché central de Kadutu, nous apprenons qu’un particulier aurait acheté cette partie du marché et tenterait d’y ériger des constructions.

Alerté sur cette question, le maire de la ville Bilubi Ulengabo Meschack et son adjoint Darius Sumuni ainsi que le bourgmestre de Kadutu Munyole Nkashama Bekao sont arrivés sur place pour se rendre compte de la situation.

Il ressort de cette descente qu’il était impossible de construire dans ce marché alors que le dossier est en cours d’instruction au parquet de Bukavu.

Le marché Tubimbi où l’on vent des souliers usagers et d’autres biens accueille environs 4000 personnes, selon le président du comité syndical du marché central de Kadutu André Lubala.

Cette question relance la question de sécurisation foncière des marchés dans la ville de Bukavu en particulier et la province du Sud-Kivu en général.

 

 

 

Partager l'article