L’Association des Vendeurs des Ballons des Friperies AVDM en sigle exerçant dans le marché central de Kadutu dénonce la présence des sujets étrangers qui, après avoir vendu en gros leurs marchandises, se mettent à détailler le reste à moindre prix créant ainsi une sorte de concurrence déloyale face aux nationaux.

Cette dénonciation est contenue dans un communiqué rendu public et signé par plus de quarante cinq membres de cette association et dont radio maendeleo s’est procuré une copie.

Dans ce document, il ressort que cette situation est à la base d’un manque à gagner car ils n’arrivent plus à écouler leurs marchandises et parfois ils travaillent à perte surtout par le fait que ces étrangers travaillent au même endroit que les nationaux.

Cette situation est à la base du manque des moyens financiers pour couvrir certaines charges familiales et de s’acquitter des taxes ainsi que d’autres obligations de l’état à en croire notre source.

Les signataires expliquent avoir alerté depuis l’an passé le bourgmestre de la commune de Kadutu mais jusque là aucune solution n’a été trouvée. Selon eux, ces étrangers vendent à détail et en toute clandestinité leurs marchandises, une situation qui occasionne une fuite des recettes car ils ne paient pas de taxes.

Ils s’étonnent de voir que les étrangers exercent le petit commerce au vu et au su des autorités  alors que les lois de la République l’interdisent.

Les membres de l’AVDM demandent également à l’autorité urbaine que soient renvoyés dans leur pays d’origine tous ces étrangers qui se permettent d’exercer le petit commerce au Sud Kivu au détriment des congolais.

Notez que c’est depuis 2017 que des sujets rwandais fournissent des ballons des friperies dans la ville de Bukavu, précisément en commune de Kadutu au marché Tubimbi.

Partager l'article