Santé

Bukavu:Les ambassadeurs du Pays Bas dans la Région des Grands Lacs saluent le travail de l’hôpital de Panzi

Les ambassadeurs du Pays Bas dans la région des grands lacs se disent fiers du travail effectué par l’hôpital de Panzi dans la prise en charge des victimes des violences sexuelles et promettent de toujours lui apporter un soutien.

Ils l’on dit ce lundi 7 mai 2018 lors de leur visite dans cette structure sanitaire.

D’après ces ambassadeurs, la prise en charge gratuite des victimes des viols et violences sexuelles par l’hôpital de Panzi redonnent le bonheur à ces milliers de femmes et filles survivantes.

Pour l’ambassadeur du pays bas basé à Kinshasa Robert Schuddeboom, le gouvernement hollandais va préparer un projet qui améliore le travail au sein de l’hôpital de Panzi.

« … nos impressions sont extrêmement positives. Pour nous, notre politique se focalise entre autres sur la santé sexuelle et la lutte contre les violences sexuelles… dans cet hôpital, le docteur Mukwege et son équipe font un très bon travail et nous le Pays Bas, nous somme fier d’appuyer toute cette équipe… », se félicite Robert Schuddeboom.

Le professeur Dr Denis Mukwege qui a présenté à ses hôtes les activités et les défis auxquels fait face l’hôpital dont il est directeur. Il précise que sa structure a traité plus de cinquante deux mille cas des femmes victimes de violences sexuelles depuis 1999 jusqu’en 2017.

Mukwege indique que parmi les défis, il y a la pauvreté de la population qui fréquente cet hôpital, le contexte sécuritaire, économique et politique instable et moins rassurant.

Dans cette délégation, on note la présence des ambassadeurs Frédérique De Man basé à Kigali et Henk Jan Bekker basé à Kampala.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer