Quatre présumés bandits présentés comme auteurs du braquage intervenu contre les cambistes en face de la société Kotecha en janvier dernier et des deux meurtres la semaine dernière à Camp TV au quartier Nyakaliba ont été présentés lundi 10 septembre 2018 à la presse de Bukavu.

Parmi ces bandits arrêtés avec deux armes AK47, deux seraient venus du Rwanda voisin et deux autres sont des congolais.

D’après le commissaire provincial adjoint en charge de la police administrative, le colonel Padhes Murhula, ces bandits ont été arrêtés grâce à la collaboration entre la population et les services de sécurité.

« … la police qui a pour mission de sécuriser la population et ses biens a mis la main, à ce jour, sur quatre criminels. Ce sont eux qui ont frappé chez Kotecha et la fois passée, ce sont eux qui ont commis des crimes pour tuer deux personnes à Camp TV ; ils avaient encore dans leur projet faire des opérations criminelles chez un opérateur économique de la place ici dans la ville de Bukavu… nous demandons vraiment à notre population de faire confiance à la police parce que sans population, la police ne peut rien faire… », sollicite cet officier de la Police Nationale Congolaise au Sud-Kivu.

Notre source indique qu’ils ont été arrêté le vendredi dernier en pleine préparation pour attaquer l’opérateur minier dit Sénégal, la coopec chahi et la cadeco.

Le colonel PADES MURHULA fait savoir que ces 4 bandits sont jugés responsables du meurtre du cambiste de l’industriel, de l’attaque du cambiste BEZO de l’ancienne coopérative et ils sont accusés également d’avoir volé un coffre-fort à l’INSS.

Ces bandits ont été transférés aux instances judiciaires pour qu’ils répondent de leurs actes.