La représentation des corps du personnel de l’université officielle de Bukavu vient de décider l’arrêt des toutes les activités académiques à cette institution universitaire. Cette décision est contenue dans un communiqué signé par le professeur CUBAKA KABAGALE du corps académique, le CT HABAMUNGU BASHWIRA du corps scientifique et HABAMUNGU LUFUNGULO du personnel administratif, technique et ouvrier.

Pour les signataires, considérant le désordre orchestré par les manifestations des étudiants ce mercredi 14 février perturbant le climat de travail au sein de l’UOB, le taux réclamé par les étudiants lèse le personnel de l’UOB et, est irréaliste pour son fonctionnement normal où cette institution est en pleine expansion et en chantier.

La présentation des corps du personnel justifie aussi sa décision  par le fait que l’UOB ne reçoit de l’Etat congolais ni de subsides de fonctionnement ni de salaire de base pour la plupart de ses agents.

Notre source indique que cette décision d’arrêt des activités est prise en attendant l’harmonisation par la tutelle du taux de change à la réalité sur le marché et le paiement des primes institutionnelles à tout le personnel conformément aux grades des agents et au taux de change en vigueur sur le marché.

Par ailleurs, un autre communiqué signé par le recteur de l’uob, le professeur GYAVIRA MUSHIZI souligne que le comité de gestion déplore que quelques enseignant tirent parti de cette crise pour instrumentaliser les étudiants et les appeler à la grève et à la casse.

GYAVIRA indique le comité de gestion donnera sa position définitive sur cette question dans une semaine soit le 21 février prochain.

Il souligne que le sort des étudiants ne sera jamais sacrifié et en attendant, les activités continuent normalement et des mesures sécuritaires seront prises pour éviter toute destruction programmées par certains enseignants.

Partager l'article