Photo archives

Le cadre de concertation de la société civile du sud Kivu demande à l’autorité provinciale d’organiser un dialogue à la fois social et sécuritaire entre les autorités ayant la sécurité dans leurs attributions  et la société civile. Ceci dans l’objectif de bien cerner la problématique de la gouvernance sécuritaire en province du sud Kivu.

Ce dialogue social va  permettre à la population de proposer des stratégies de lutte contre l’insécurité devenue récurrente dans la province.

Il sera également question pour les autorités de fournir des explications à la population  sur les raisons de  la persistance de l’insécurité au Sud-Kivu.

Le président du cadre de concertation de la société civile maitre Patient Bashombe dénonce le fait qu’il ne se passe plus un jour sans  qu’il y’est des attaque d’hommes en armes causant mort d’hommes et pertes des biens sous l’œil impuissant des autorités.

« Je  demande à l’autorité provinciale de mettre la main sur des personnes qui occasionnent  l’insécurité partout dans la province du Sud-Kivu et que  des sanctions exemplaires leur soient infligées. La société civile projette organiser des actions de grande envergure si les autorités ne s’impliquent pas pour une solution durable », menace Patient Bashombe.

Cette initiative est née à la suite de l’insécurité devenue  chronique dans la ville de Bukavu où des hommes en armes tuent sans pitié des paisibles citoyens sous un silence coupable des autorités.