Ce mardi 24 janvier, au premier jour des examens, plusieurs élèves ont été renvoyés pour n’avoir pas payé la prime. Malgré l’annonce du ministre provincial de l’Enseignement Primaire, Secondaire et professionnel mettant en garde les chefs d’établissements scolaires, sa décision a été foulée au pied.

La matinée comme l’après  midi, de ce mardi, l’uniforme bleu et blanc inondée certaines artères de la ville de Bukavu. Cette façon de faire perturbe les enfants qui ne passent pas l’examen et ne savent plus comment ils vont rattraper ce retard.

Selon un constat, plusieurs élèves restaient dans le parage de leurs écoles croyant qu’ils auront une mesure de grâce leur permettant de passer les examens.

Des parents qui sont alertés, se présentent pour demander des dérogations.

La dérogation acceptée ou non, les élèves sont perturbés car une fois renvoyés, ils ne commencent plus les épreuves au même moment que les autres.

Plusieurs observateurs estiment que les chefs d’établissements, les enseignants et les gestionnaires d’écoles doivent respecter la décision du ministre de tutelle.

Il était important que le ministre de l’EPSP fasse le suivi de cette mesure estiment plusieurs parents.