Tôt le matin de ce lundi 23 Janvier2017, les élèves de l’Institut Nyakaliba, en Commune de Kadutu sont descendus dans la rue pour exprimer leur mécontentement lié à la spoliation d’une partie du terrain abritant leur école par un particulier.

Arrivés à leur école ce matin, ils ont rencontrés une maison érigée dans le terrain de leur école. C’est dans ce contexte qu’ils décident de rencontrer l’autorité communale Bekao MUNYOLE. Une fois à la commune, ils ont déposé leur mémorandum au bourgmestre de la Commune. Ces élèves exigent la démolition d’une maison construite à l’entrée de cette école. Le bourgmestre a effectué une descente immédiate sur le lieu pour constater les faits.
Une fois sur place, il a ordonné la démolition d’un enclos sur la parcelle en problème. Ceci en attente de l’aboutissement du dossier déjà fixé au parquet nous a révélé le Bourgmestre. En promettant à la même occasion d’entrer en contact avec les chefs hiérarchiques de la personne incriminée pour lui demander de revenir à la raison.
Pour sa part, le préfet de cet Institut Lweso Wango, affirme que l’incriminé n’est pas à son premier forfait et lui demande de respecter ce bien public qui du « reste a joué et continue à jouer un grand rôle dans l’éducation des enfants », a-t-il fait savoir.
Dans la suite de Bekao, on a noté également la présence à Nyakaliba d’une équipe de la sous division de l’enseignement primaire, secondaire et professionnel l’EPSP/Bukavu. Dans l’objectif est d’évaluer les conséquences enregistrées ce lundi sur le plan pédagogique après les manifestations des élèves.