Depuis un certain temps, les voyageurs qui utilisent la compagnie  Africaine  d’aviation CAA a à partir de Bukavu  ne savent plus voyager. Ceux  qui veulent voyager par avion doivent quitter Bukavu pour Goma pour rejoindre la compagnie congoAirways   dont ses appareils n’atterrissent pas à Kavumu. Ce qui impacte négativement sur le frais de transport des voyageurs,  les recettes de la province, mais aussi  pour les hommes d’affaires.

Selon un constat de radio maendeleo, ce lundi, toutes les portes du  bureau  de la CAA située sur avenue Patrice Lumba sont fermées. Seuls les agents de garde sont visibles sur le lieu.

Certaines personnes rencontrées, se disent choquées de cette situation. Elles disent avoir  acheté des billets de voyage, d’autres avaient affrétées leurs marchandises mais constatent que les  voyages soient suspendus. Elles   ne savent pas cela va durer combien de temps.

Les victimes de cette situation proposent que  la compagnie  Africaine d’Aviation  CAA reprenne  ses vols  sur Bukavu le plutôt possible. Car  elles se sentent pénalisé dans leurs affaires.  Et pourtant cette compagnie est la seule qui peut désenclaver toute la RDC vu les nombres d’appareils à sa possession.

Les commerçants par exemple, les professeurs d’universités qui doivent venir enseigner dans les universités du sud kivu et d’autres  personnes doivent tous  passer par Goma pour atteindre Bukavu et vise versa.

Contacté les sources proches de la Régie des voies aériennes RVA,  confirment la suspension  des activités sans donner plus des détails.

Le projet de modernisation de l’aéroport de Kavumu longtemps attendu par la population,    faciliterait le désenclavement de la province car  des avions des grandes compagnies pourront y atterrir.