Politique

Bukavu : Le Maire de la ville et le responsable provincial de la police dans les viseurs des mouvements citoyens

Le maire de Bukavu Philémon YOGOLELO et le commissaire provincial de la police au sud Kivu le Général Louis Second KARAWA frappés par une plainte des mouvements citoyens qui sera déposé ce vendredi 5 janvier 2018 auprès des juridictions compétentes. Les mouvements citoyens qui mènent cette action sont la Nouvelle Dynamique de la Société Civile NDSCI, FILIMBI, LUCHA, s’en est trop, TELEMA et le réveil des indignés.

Selon les initiateurs, le maire est accusé d’interdire les marches pacifiques qu’ils organisent au sud Kivu conformément à la constitution alors que le commissaire de la police est accusé notamment de l’exécution des ordres mal donnés et l’utilisation de la police pour les fins politiques.

« La plainte qui concerne le maire de la ville de Bukavu sera déposée vendredi 05 Janvier à la cours d’appel de Bukavu prêt le cabinet du procureur général et celle adressée au commissaire provinciale de la police sera déposée à la haute cours militaire de Kinshasa et une copie à la cour militaire du Sud-Kivu » indique le président de la NDSCI Jean-Chrysostome KIJANA.

Jean Chrysostome KIJANA affirme que les mécanismes de suivi ont été adoptés par ces mouvements pour l’aboutissement des procès.

Rappelons que les mouvements citoyens reprochent aux autorités concernés d’adopter des mesures de répression des marches alors qu’à différents niveaux les autorités sont informées.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Fermer