Une quarantaine de membres des comités de Développement encadrés par le comité Anti Bwaki participent à une séance d’évaluation de production de la campagne culturale A et B. L’activité se tient depuis ce Mercredi  10 Janvier dans la grande Salle du Comité Anti Bwaki situé sur avenue de la Cathédrale en Commune d’Ibanda.

Pour la première journée, la production de 1860 agriculteurs professionnels issus de 74 villages des territoires de Kabare, Walungu et Kalehe a été au centre des discussions.

Ces agriculteurs sont  membres des comités de développement régulièrement suivis par le comité anti Bwaki dans la valorisation  de l’agriculture paysanne avec les techniques agroécologiques notamment l’utilisation d’engrais organique.

Ils ont pour la plus part orientés leurs cultures notamment dans les filières Riz, haricots, maniocs, Aubergines, tomates, oignons pour ne citer que ceux-là.

A titre illustratif, pour le territoire de Kabare, les agriculteurs professionnels suivis par le Comité Anti Bwaki ont produit +15 tonnes des haricots sur une étendu 8,9 Hectares, ceux de KAHEMBARHI dans le groupement de Walungu ont produit + de 21  tonnes d’Aubergines sur une superficie de 3, 3 Hectares.

Ceux d’ADECIKA Kalehe ont produit + de 8tonnes de Riz sur une étendue de 6, 5Héctares. D’autres productions sont en cours de récolte ont renseigné les producteurs présents à ces séances d’évaluation.

Certains  agriculteurs professionnels ont accru la production grâce aux méthodes de valorisation  la fertilisation organique, la lutte antiérosive, le semi en ligne, la rotation et l’association des cultures a indiqué l’ingénieur agronome et superviseur du comité Anti Bwaki BASOBA Jean Marie.

Ces méthodes n’ont aucun effet nocifs sur l’environnement, les produits champêtres et n’appauvrissent pas le sol.

Les activités d’adduction des sources d’eau potable, des coopératives agricoles sont mises en place au profit de ces comités de développement sont à mettre à l’actif du comité Anti Bwaki.

La clôture de ces travaux intervient le Vendredi 12 Janvier et devra aboutir à la planification des activités à réaliser au cours de la nouvelle année culturale.