Actualités

Accusé d’avoir tué son épouse, le colonel Biyendo Mikonde sera fixé sur sa peine mardi 4 juin

La Cour Militaire du Sud-Kivu va rendre son arrêt mardi 4 Juin 2019 dans l’affaire du Colonel Biyendo Mikonde Ibrahim commandant du 3 309ème Régiment basé à Shabunda et qui est poursuivi pour meurtre de son épouse Mme Misanzila Kambote.

La nouvelle a été annoncée samedi 1er Juin dernier à l’issue du deuxième d’audiences en procédure de flagrance organisées en chambre foraine au Camp Militaire Saio dans la commune d’Ibanda.

L’audience de samedi dernier a été consacrée aux plaidoiries des parties au procès et au réquisitoire du ministère public.

Lors de sa prise de parole, le ministère public a demandé à la Cour de condamner le prévenu à la peine capitale et sa destitution des Forces Armées de la République conformément aux articles 40 et 45 du code pénal.

Le ministère public demande donc à la Cour de retenir l’infraction de meurtre à l’endroit du colonel Biyendo Mikonde Ibrahim et estime qu’il faut plutôt l’incarcérer dans une prison militaire loin de la ville de Bukavu afin d’assurer la sécurité des parties civiles.

Les parties civiles pour leur part postulent pour le paiement des dommages et intérêts de 3 millions de dollars et 10 000 dollars au titre de dot de la défunte.

De leur côté, les avocats de l’incriminé rejettent l’hypothèse de l’infraction de meurtre et demande plutôt à la Cour de disqualifier les faits et de retenir plutôt l’infraction de l’homicide involontaire, ce qui conduirait à une réduction de la peine.

Signalons que Misanzila Kambote était la troisième épouse du colonel incriminé et ils vivaient ensemble depuis quatre ans déjà.

Les audiences reprennent donc mardi 4 juin prochain pour, sauf changement, le prononcé de l’arrêt. Elles se tiennent au Camp Militaire Saio dans la commune d’Ibanda.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer