La commission Electorale Nationale Indépendante CENI regrette l’assassinat du policier commis au centre d’inscription de Bushushu/Kanyunyi dans le territoire de Kalehe à plus de 93 km au nord de la ville de Bukavu. Baraka  Mikamba a été assassiné alors qu’il assuré la garde dans ce centre avec son compagnon d’arme qui a été aussi blessé dans cette attaque.

Le secrétaire exécutif provincial de la CENI Gaudens Maheshe contacté  déplore cet assassinat. Le policier blessé par balle est admis dans une formation médicale de Bukavu pour les soins. Il indique que l’administrateur du territoire et le chef d’antenne de la CENI Kalehe se chargent des cérémonies funèbres de l’illustre disparu.

« Nous regrettons beaucoup   ces actes ignobles. Le chef d’antenne madame Pascasie et l’administrateur de Kalehe se chargent des obsèques de l’illustre  disparu. Les malfrats n’ont pas touché le groupe électrogène ni le kit électoral. Ils sont juste partis avec  l’arme .  Son collègue est actuellement interné à l’hôpital provincial de Bukavu. Il a reçu une balles sur la tête et au dos. Nous espérons que sa vie sera sauvée », estime Maheshe.

MAHESHE trouve inadmissible qu’un policier qui sert le pays sous le drapeau soit lâchement assassiné alors que rien ne lui est reproché.

lire aussi notre article sur le même sujet: http://www.radiomaendeleo.info/kalehe-un-policier-tue-et-une-arme-emportee-lors-dune-attaque-dun-centre-denrolement/

Pour rappel, plusieurs centres d’inscription de la CENI ont fait la cible d’attaques d’hommes armés. C’est comme le centre de CINDUBI dans le groupement de KANIOLA, COMBO dans le territoire de Kabare et Nyamugo dans la Commune de Kadutu. L’Exécutif de la CENI Sud-Kivu demande à la population de travailler aux cotés de la police pour la sécurisation des centres d’identification durant ces quelques semaines qui restent pour l’opération d’enrôlement.