L’insécurité signalée dans la ville de Bukavu et au Sud-Kivu en général est causée par des hommes armés en tenue militaire non autrement identifiés.
Actuellement des habits qui ont les couleurs des tenues militaires sont achetés et portés par plusieurs personnes en majorité des jeunes.
Ces habits se trouvent dans des magasins et auprès des vendeurs des friperies dans plusieurs marchés de la province.
Aujourd’hui, ces habits qui ressemblent aux tenues pentagones sont à la portée de tout le monde.
Selon une certaine opinion, il est difficile de différencier ces habits pendant la nuit lorsque des inciviques attaquent des paisibles citoyens.
Les jeunes se procurent ces vêtements qu’ils trouvent partout auprès des vendeurs et se donnent le luxe de les porter.
Certains arrivent même à porter ces tenues au complet.
Dans ce cas, il sera difficile de différencier un bandit armé lorsque la population pourchasse les voleurs.
Des membres de la société civile alertent les autorités militaires et policières sur cette question car ceux qui attaquent les paisibles citoyens se servent de ces habits qui ressemblent aux tenues militaires.
Cette façon fait à ce que l’image de FARDC soit ternie à cause de ces inciviques.
Des sources de la 33ème région militaire annoncent une mise en garde aux personnes qui portent ces habits.
On les invite à retourner ces habits aux bureaux des communes de Bukavu ou auprès des autorités policières et militaires.
Après cette étape, la phase de bouclage sera déclenchée et les récalcitrants seront attrapés puis arrêtés renseignent nos sources.
L’initiative a commencé par les autorités urbaines il y a une certaine période mais ces habits sont toujours entre les mains de plusieurs citoyens.