BUKAVU : Des étudiants aussi barricadent

Les étudiants de l’Institut Supérieur de Commerce barricadent en ce moment même la route menant vers leur institution à quelque mètre de la grand poste. Ils demandent à leurs autorités académiques d’appliquer la circulaire du Ministre de l’ESU qui fixe les frais à payer au cours de l’année académique à 920FC le dollar américain. 

« Pas d’examen ce lundi à l’ISC au taux de 1700FC, nous voulons l’application de l’arrêté ministériel, taux de 920FC. Pas d’entrée ici, la sortie est impérative à tous », on puvait lire  sur leurs  affiches.

La Directrice générale, Prof  Bibish Masoka, a tenu un meeting avec tous les étudiants pour décanter la situation. Pour elle, l’ISC connait des difficultés financières qui pourraient impacter négativement sur le fonctionnement normal de l’institution dans la mesure où le taux est fixé à 920 francs congolais. Elle a évoqué par exemple les frais de loyer, le salaire des enseignants, les frais de fonctionnement et bien d’autres. Les étudiants ne veulent pas entendre ce discours. Ils ont décidé de manifester et bruler des pneus sur la chaussé.La police est arrivée et vient de disperser les manifestants.

Même chose pour les étudiants de l’Université officielle de Bukavu. Dans le quartier Nkafu où cette institution est située,  des coups de balles sont entendus. Des sources sur place signalent que les étudiants de l’UOB poursuivent leurs manifestations exigeant aux autorités académiques d’appliquer les mesures prises par le ministre de l’ESU comme c’est le cas des différentes institutions de la place.

 

Laisser un commentaire

  1. ils sont raison de revendiquer leur droit,je remes la faute au ministre d’ ESU car l’année academique avait-elle déjà commencé, pourquoi le dire si tard?