Societé

Bukavu: 1 enfant mort et deux blessés dans un accident dans la concession Ex La Voix du Zaire

Trois enfants d’une même famille ont été victimes d’un incident qui s’est produit la matinée de jeudi 20 Juin 2019 là où on vend des planches sur avenue Muhungu la voix au quartier Ndendere en commune d’Ibanda dans la concession qui abritait la station de l’ancienne La Voix du Zaire actuellement RTNC.

L’un d’eux répondant au nom d’Adolphe âgé d’environ cinq ans a rendu l’âme alors que sa sœur Naomie âgée de trois ans a eu de gonflement au niveau de la tête et l’autre âgé d’une année a été sauvé de justesse par les jeunes du milieu.

Les témoins sur place renseignent que les enfants jouait et du coup un tas de planches est tombé sur eux.

Nos sources ajoutent que les enfants appartiennent à la famille de papa Katula Mulamba chef maintenance technique à la Radio-Télévision Nationale Congolaise RTNC, station de Bukavu au Sud-Kivu.

Ils demandent que ce marché soit délocalisé pour épargner les enfants de différents dégâts pendant cette période de grande vacance.

Au centre hospitalier Saint Matthieu où l’une des victimes a été acheminée, le docteur Denise Mudosa  renseigne que l’enfant blessé a eu des thyms faxions dure au niveau de la tête. Elle ajoute qu’avec de soins approprier la victime ira bien.

Signalons que quelques minutes âpres le drame, les jeunes de cette partie de la ville de Bukavu ont barricadés l’entrée de ce marché pour montrer leurs mécontentements.

Entre temps, des sources à la RTNC Bukavu indiquent que l’ordre est déjà venu du Directeur Générale de cette chaîne afin de délocaliser tous les vendeurs des planches qui exercent dans cette concession.

L’objectif est de préparer cet espace afin d’y réinstaller officiellement la RTNC Bukavu car pour l’instant elle loge dans l’hôtel de poste de Bukavu.

Les mêmes sources indiquent que cette mesure souffre d’exécution parce que les responsables de cette chaîne publique continuent de louer cet espace aux vendeurs des planches.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer