ActualitésPolitique

Affaire Luvungi: Le député Mulimbalimba condamné à 10 ans de prison aux côtés de 7 militaires FARDC

Le député national élu sous le label de l’AFDC en territoire d’Uvira Luc Mulimbalimba vient d’être condamné à 10 ans de servitude principale par la Haute Cour Militaire siégeant en chambre foraine et en procédure de flagrance à Bukavu.

Selon l’arrêt qui vient d’être rendu, Luc Mulimbalimba est reconnu coupable de l’infraction d’incitation des militaires à commettre des actes contraires à la loi et à leurs devoirs.

Dans sa motivation, la Haute Cour Militaire dit établie cette infraction parce que le concerné a écrit au commandant du 3304ème Régiment une lettre dans laquelle il demandait des militaires pour lui assurer la sécurité alors qu’il est interdit aux militaires de d’assurer la garde des civils.

Bien que n’ayant pas participé aux audiences depuis que la Haute Cour Militaire s’est déportée pour Bukavu au Sud-Kivu, il a été ordonné l’arrestation immédiate de Luc Mulimbalimba.

Selon le même arrêt, le commandant du 3304ème Régiment des FARDC basé à Luvungi le colonel Numbi Londjadi Apollinaire a été condamné à cinq ans de servitude pénale principale. Il est reconnu coupable de l’infraction de violations des consignes.

D’autres militaires qui étaient dans la suite de Luc Mulimbalimba à Luvungi ont été condamnés respectivement à 3 ans et 12 mois pour violation des consignes.

Il s’agit du capitaine Munene Munegabe Martin, l’adjudant Mwamba Kwangasa, le 1er Sergeant Major Mukalayi Kabusungu, les sergents Major Mbuya Monga Delphin et Mohindo Kavuse Justin.

Pour sa part le 1er sergent Ngokpa Bisaolo Rémy a été condamné à la servitude pénale à perpétuité. La Haute Cour Militaire le reconnait coupable de meurtre pour avoir tué grâce à son arme Mr Mashimango Mbiombio qui est décédé dans les échauffourées qui ont suivi l’installation du chef de goupement d’Itara-Luvungi en chefferie des Bafuliru.

A l’opposé, le colonel Safari Mbabazi a été relaxé par la Haute Cour Militaire. Initialement poursuivi pour évasion de détenu, la Haute juridiction militaire a disqualifié cette infraction en violation des consignes mais qui, par la suite, n’a pas été jugée établie.

Signalons que le colonel Safari Mbabazi était l’adjoint du commandant du 3304ème Régiment des FARDC basé à Luvungi.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Fermer