Bukavu: les élèves de l’Institut Mapinduzi veulent le départ du Préfet Kitambala Jumapili

Certains élèves de l’Institut « Mapinduzi » situé au quartier Panzi dans la commune d’Ibanda demandent le départ de leur préfet Kitambala Jumapili Paulin.

Ces derniers accusent le chef de leur établissement de percevoir illégalement des frais interdits par le gouvernement congolais notamment. C’est notamment les frais de retrait des diplômes et 10 dollars comme frais de construction ainsi que la prime.

Pour manifester leur mécontentement, ces élèves habillés en uniforme bleue et blanc sont descendus dans la rue la matinée de lundi 18 novembre 2019.

Au gouvernorat de province, les élèves ne jurent que pour le départ du préfet avant la reprise des activités.

« notre préfet Kitambala manque de respect envers nos parents et même à l’endroit de nos enseignants. Il nous exige de payer des frais illégaux. C’est par exemple les 9 000fc pour les fiches blanches, 10 dollars pour la construction et 2 000fc de stage pour les élèves de la sixième année ainsi que 5 dollars pour les frais de photos », se plaint l’un des manifestants.

Les manifestants ont été reçus par le gouverneur du sud Kivu Théo Ngwabidje Kasi qui promet d’envoyer ses services sur place à l’institut « Mapinduzi » pour faire un état des lieux de la situation.

« vous avez entendu ce que votre représentant a dit. Moi je vais envoyer des gens pour vérifier les faits. Si c’est qu’il a dit là est vrai, votre préfet sera relevé de ses fonctions », assure-t-il.

Contacté sujet, le préfet Kitambala Jumapili Paulin rejette en bloc toutes les accusations portées contre lui.

Il précise que les élèves qui ont manifesté sont instrumentalisés par 5 enseignants qui sont sous sanction de la hiérarchie.

Kitambala Jumapili renseigne qu’une réunion s’est tenue dimanche 17 novembre 2019 entre ces 5 enseignants et les élèves pour perturber les activités scolaires à l’institut « Mapinduzi ».

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top