Bukavu: cinq morts, 2 braquages et plusieurs attaques domiciliaires en 2 mois (Police)

Le Commissaire Provincial de la Police Nationale Congolaise au Sud-Kivu, le Commissaire Divisionnaire adjoint Louis Segond Karawa reconnait que le taux de criminalité a pris a pris de l’ampleur dans la ville de Bukavu depuis le début du mois de septembre 2019.

Dans une conférence de presse animée mercredi 13 novembre 2019 à Bukavu, il a dressé un bilan d’au moins cinq personnes assassinées dont deux cas sont arrivés suite à un règlement de compte et trois cas de meurtre.

Louis Segond Karawa rassure renseigne que la situation était presque la même lors de son arrivée à la tête de la province du Sud-Kivu, mais la situation a été maîtrisée. C’est ce qui le pousse à rassure que cette insécurité sera endiguée dans les prochains jours.

« c’est depuis le 1er septembre que la ville de Bukavu fait face à cette criminalité urbaine qui pratiquement nous amène à cette insécurité. Quand on arrive à un Etat qui est vraiment insécurisé, c’est à dire que la personne a peur de sortir ; la personne ne sait pas quoi faire. A un moment donné, je me souviens quand je commençais, on était dans cette situation d’insécurité généralisée mais Dieu nous a aidé, on a stabilisé la situation. Mais maintenant nous voyons qu’il y a la recrudescence. Nous sommes en train de chercher comment stabiliser la situation. Depuis le 1er septembre, nous avons enregistré deux cas de règlement de compte et trois cas de meurtre… depuis que ce phénomène a commencé jusqu’aujourd’hui nous avons cinq cas de morts et deux cas de braquage. Concernant les visites domiciliaires, ça c’est un cas permanent. Nous ne pouvons jamais éradiquer ça mais nous pouvons le réduire sensiblement et c’est les efforts que nous sommes en train de fournir », explique le commissaire divisionnaire adjoint de PNC/Sud-Kivu.

Il rassure la population que la Police travaille en collaboration avec l’autorité provinciale pour que la sécurité revienne sur l’ensemble de la province et dans la ville de Bukavu.

Louis Segond Karawa appelle les habitants de la province renforcer la collaboration avec les services de sécurité dans le souci de mieux assurer sa propre sécurité car sans cela, la police ne saura pas le faire seule.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top