Kamanyola: 3 présumés ravitailleurs du groupe armé Red Tabara aux arrêts

Trois personnes ont été arrêtées le jeudi 7 novembre 2019 par les services spécialisés des Forces Armées de la République Démocratique du Congo dans la cité de Kamanyola, plaine de la Ruzi, en territoire de Walungu.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu, le Capitaine  Dieudonné Kasereka, deux d’entre elles sont de nationalité congolaise et une autre de nationalité Rwandaise.

Elles sont présumées collaborateurs du groupe armé étranger RED TABARA qui œuvre dans les hauts et moyens plateaux de Fizi et Uvira au Sud de la province du Sud-Kivu, une région en proie à plusieurs cas d’insécurité ce dernier temps.

Avant leurs arrestations, le rwandais revenait de son pays pour acheter les téléphones pour les responsables de ce mouvement rebelle et était attendu à Kamanyola par les deux congolais tous originaires de la localité de Mulenge en chefferie de Bafuliru, poursuit le porte-parole de l’armée dans cette partie de la province.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka renseigne que ces présumés fournisseurs et ravitailleurs du groupe armé burundais Red Tabara, ne sont pas à leurs premiers forfaits.

Il ajoute que les services spécialisés mènent actuellement les enquêtes pour dénicher d’autres complices. En attendant ces trois personnes ont été transférées à Bukavu pour la poursuite de la procédure.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top