Insécurité à Kabare: la population se rend justice en brûlant un présumé bandit

Une personne soupçonnée appartenir aux groupes des bandits qui attaquent des paisibles citoyens ce dernier temps dans la partie Nord du territoire de Kabare a été brûlé vive par les habitants du village de Muganzo dans le groupement de Bugorhe en territoire de Kabare.

Selon le président de la société civile sous noyau de Bugorhe Justin Mulindangabo, l’événement s’est déroulé dans l’après-midi de jeudi 7 novembre 2019.

Il précise que les habitants ont remarqué un mouvement suspect de cette personne qui était, du reste, inconnue dans cette partie et c’est alors qu’elle été appréhendée avant d’être battue puis brûlée vive.

Selon le Président de la société civile de Bugorhe, cette personne serait le fils d’un notable bien connu habitant vers le centre commercial de Kavumo toujours en territoire de Kabare.

Citant le témoignage du père, cette personne serait un jeune garçon âgé d’environ 26 ans qui a quitté le toit familial et qui est cité dans plusieurs cas d’attaques dans cette partie du territoire de Kabare.

Justin Mulindangabo craint que des cas de justice populaire s’accentuent à l’endroit de toute personne qui serait soupçonnée, d’où l’appel aux autorités afin que l’insécurité qui sévit actuellement à Irhambi-Katana et à Bugorhe puisse prendre fin.

Signalons que la localité de Muganzo est situé à environ 45Km au Nord de la ville de Bukavu entre le centre commercial de Kavumo et celui de Katana.

En rapport avec cette situation d’insécurité, le président de la société civile de Bugorhe indique avoir été reçus avec le Président du noyau territorial de Kabare Emmanuel Bengehya par le Gouverneur Théo Ngwabidje Kasi mercredi 6 novembre et à cette occasion un cahier des charges a été déposé entre ses mains.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top