Sud-Kivu: la cérémonie de renouvellement du serment de loyauté à J. Kabila divise les cadres du FCC

La cérémonie de renouvellement de serment de loyauté envers l’autorité morale du Front Commun pour le Congo FCC Joseph Kabila Kabange programmée au Sud-Kivu ce samedi 9 novembre suscite des réactions autant dans les rangs du FCC qu’au sein de l’opinion en province.

En ce qui concerne précisément les réactions au sein du Front Commun pour le Congo, plusieurs cadres qualifient cette cérémonie d’inopportune notamment au regard du contexte politique actuel mais aussi parce qu’elles n’aident en rien Joseph Kabila.

C’est le cas de Me Alain Ntambuka, ancien Secrétaire Exécutif Provincial du Parti du Peuple pour la Reconstruction de la Démocratie PPRD Sud-Kivu et actuel Directeur intérimaire de la Direction Provinciale de Mobilisation et d’Encadrement des Recettes DPMER/SK.

Selon lui, il y a plusieurs acteurs de ce regroupement politique qui ne comprennent pas que des marches de soutien, des matinées politiques, des cérémonies de renouvellement de serment et d’autres activités à l’avantage de leur autorité morale n’ont conduit qu’à son échec et l’échec, sur terrain, de leurs combats politiques.

Me Alain Ntambuka croit savoir que la cérémonie programmée pour le samedi 9 novembre a plutôt été préparée par certains cadres du Front Commun pour le Congo qui sont dans la politique de déstabilisation de la province du Sud-Kivu.

Il estime que c’est un arbre qui cache la forêt et dont l’objectif n’est autre que de gêner les autorités politiques établies en province du Sud-Kivu afin de tirer des conclusions fallacieuses, les transmettre à leurs mentors politiques et espérer, à tort, être promues à des postes de responsabilité.

Ce haut cadre du FCC pense que cette activité relève d’une politique de « ôte-toi de là que je m’y mette ». Alain Ntambuka précise que ce moment devrait être consacré plutôt au travail et non à concocter des stratagèmes tendant à déstabiliser le pouvoir en place.

Il précise qu’il n’est pas normal de demander aux gens d’aller renouveler un serment qu’ils n’ont jamais prêté car, selon lui, chacun des cadres a pris sa carte d’adhésion au sein de son parti mais pas au sein du FCC.

Alain Ntambuka appelle les organisateurs à cesser d’organiser des manifestations qui ternissent plutôt l’image de leur autorité morale Joseph Kabila mais de plutôt travailler pour restaurer sa crédibilité sur terrain.

Sur ce point précis, il estime donc que depuis longtemps, les accompagnateurs de Joseph Kabila ne l’ont pas aidé à être apprécié par le peuple congolais et c’est pourquoi, poursuit-il, leur regroupement a perdu les élections en 2018.

Il pense que tous les cadres devraient se mobiliser pour regagner la confiance de la population et non passer le temps à demander aux mandataires et autres cadres de cotiser des sommes d’argent pour des manifestations sans fondement.

En réaction, le Coordonnateur provincial du FCC Sud-Kivu Safari Mugaruka Joseph estime qu’il y a des acteurs politiques qui se disent cadres du FCC dont les déclarations prouvent qu’ils ne le sont pas.

Il précise que les vrais cadres et membres de ce regroupement politique notamment ceux du PPRD soutiennent la matinée politique de ce samedi 9 novembre qui, du reste, aura bel et bien lieu tel que prévu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top