Uvira: la ville et le territoire se battent sur l’appartenance du quartier Kahorohoro

La population de Kahororo, un quartier situé au Nord de la ville d’Uvira, est descendue dans la rue lundi 4 novembre 2019 tôt dans la matinée pour dire non à la lettre du ministre provincial de l’intérieur indiquant l’appartenance de ce quartier au territoire d’Uvira et non à la ville.

Les habitants de cette partie ont barricadé, durant plus d’une heure, la route qui mène vers la frontière de Kavimvira pour faire entendre leur voix.  Un mémorandum adressé au gouverneur du Sud-Kivu a été lu et déposé au maire de la ville d’Uvira.

En effet depuis quelques temps, l’Administrateur du territoire revendique l’appartenance administrative du quartier Kahorohoro mais cet avis ne trouve pas le consentement de la population de ce quartier et celui du Conseil urbain de sécurité de la ville d’Uvira.

A la base, le décret No 13/029 du 13 juin 2013 conférant le statut de ville et commune à certaines agglomérations de la province du Sud-Kivu qui est interprété par chaque partie à sa manière.

Dans le mémorandum des manifestants recommandent, entre autres, la révocation de tous ceux qui ont induit en erreur le Ministre Provincial de l’intérieur, la mise en place d’une commission constituée des députés provinciaux pour mettre fin aux conflits des limites et la délocalisation du bureau du territoire à Sange.

Pour rappel, le 18 octobre 2019, le Ministre provincial de l’intérieur et sécurité Lwabandji Lwasi Ngabo a signé une lettre dont l’objet est l’appartenance administrative de Kahorohoro. Cette lettre est adressée au maire de la ville d’Uvira mais ce dernier dit ne l’avoir jamais reçue.

Cette lettre est actuellement diffusée à travers les réseaux sociaux et son authenticité est confirmée par le Directeur de cabinet du ministre provincial de l’intérieur.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top