Bukavu: 107 journaliers accusent Claude Lifeta (Directeur suspendu de l’OVD) d’avoir détourné leurs salaires

Les journaliers de l’Office des Voiries et Drainage OVD/Bukavu réclament quatre mois d’arriérés des salaires auprès de l’Etat Congolais.

Pour manifester leur mécontentement, ils ont barricadé la route principale devant leur bureau situé sur avenue industriel dans la commune d’Ibanda à partir de mercredi 30 octobre 2019.

Ils ont brûlé des pneus devant ce bureau et placé des barricades sur la chaussée, situation qui a perturbé le transport sur l’axe routier allant de Place de l’Indépendance jusqu’au marché central de Kadutu.

Les manifestants renseignent que le directeur de l’OVD a rassuré les journaliers de la disponibilité des fonds estimé à plus de 3000 dollars pour la paie de leurs arriérés.

Ils précisent que cette somme serait déjà disponible mais après sa suspension, le Directeur Provincial de l’Office des Voiries et Drainage Claude Lifeta a refusé de leur remettre visiblement pour la détourner.

Après deux jours de manifestation, les journaliers campent sur leur position et promettent de poursuivre ce mouvement.

« nous sommes ici pour réclamer nos droits. L’Etat congolais nous a employés pendant plus de quatre mois mais jusqu’aujourd’hui on n’a pas été payé. Nous avons appris que le Directeur a été suspendu de ses fonctions pendant que notre argent était déjà entre ses mains. Il n’a pas voulu libérer. Nous craignons le risque qu’il s’en aille avec cet argent et qu’on ne le trouve plus jamais. On ne peut pas accepter cela. Il faut que le gouvernement s’implique. Nous sommes des parents et nous avons des charges à couvrir. Nous resterons ici jusqu’à trouver des solutions », insiste un des manifestants.

Ils sont au total 107 journaliers qui réclament les salaires.

Les manifestants rassurent que des correspondances ont été adressées au gouverneur du Sud-Kivu, au maire et à l’Agence Nationale des renseignements ANR pour leur faire part de cette question mais aucune réponse ne leur a été réservée

Nombreux estiment que ce mouvement aura un impact négatif sur les différents chantiers exécutés par l’Office de Voirie et Drainage OVD à Bukavu.

Bloqués par les manifestants, les autres membres du staff de l’OVD Bukavu n’ont pas eu accès au bureau et se sont réservés de tout commentaire.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top