Procès Kokodikoko: les avocats de la défense plaide pour l’admission des circonstances atténuantes

Dans trois jours, les militaires du secteur opérationnel sukola2 Sud Sud-Kivu ont saisi sept armes AKA 47 qui étaient entre les mains des civiles à dans la cité de Sange dans la ville d’Uvira en territoire d’Uvira et à Sebele en territoire de Fizi. C’était le Mercredi 30 octobre 2019.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, une maman a été surprise avec deux armes AKA 47 et trois chargeurs garnie de munitions à Sange dans plaine de la Ruzizi.

Il ajoute également que deux autres AKA 47 ont été saisie entre les mains des présumés mai mai qui tentaient de s’infiltrer dans la ville d’Uvira pour voler les biens de la population.

De même, trois armes AKA 47 ont été saisies à Nemba non loin de Sebele en territoire de Fizi.

Le capitaine Dieudonné Kasereka précise que c’est avec ces armes que ces présumés bandits à mains armées insécurisaient aussi les pêcheurs sur le Lac Tanganyika.

Signalons que la population a toujours déploré plusieurs cas de vol à mains armées, des kidnappings et assassinats ciblés dans la ville d’Uvira et ses environs. Les autorités militaires demandent encore une fois la collaboration de la population afin de réussir sa propre sécurité, précise le porte-parole de l’armée.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top