Conflits à Minembwe: OCHA note plus de 100 mille déplacés dans plusieurs sites

La situation humanitaire demeure préoccupante dans les hauts plateaux de Fizi et Itombwe depuis les derniers épisodes de violences.

Le bureau de coordination des Nations Unies pour les Affaires Humanitaires OCHA dans son rapport publié à Bukavu le week-end dernier parle de plusieurs cas d’assassinats et des déplacements massifs de la population.

Depuis la mi-septembre, la situation sécuritaire reste marquée des cas de meurtre enregistrés au sein des communautés en conflits.

Ces meurtres isolés ont occasionné des affrontements sporadiques dans plusieurs villages au Nord de Minembwe.

Dans la période de septembre jusqu’au 6 octobre, OCHA a  dénombré 19 civils tués en l’espace seulement d’une semaine.

Des évaluations rapides font état de 49 000 personnes déplacées présentes autour de Minembwe, 1 500 à Mikenge et 63 000 entre Abala et Fizi-Centre dans les moyens plateaux.

De violents affrontements entre des miliciens ont occasionné l’incendie d’une dizaine de villages dans les hauts plateaux des territoires de Fizi et d’Uvira, précise OCHA dans sa note d’information.

En réponse à la crise humanitaire, plusieurs organisations sont déployées sur le terrain pour apporter de l’aide aux nécessiteux.

Le Programme Alimentaire Mondial PAM a distribué récemment plus de 12 tonnes de vivres à près de 2 000 personnes déplacées, victimes des affrontements entre milices communautaires Banyamulenge et une coalition Mayi Mayi, ayant trouvé refuge à la base de la MONUSCO à Minembwe, peut-on lire dans ce rapport.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top