Beni: 5 personnes tuées en l’espace d’une semaine dans la chefferie de Bashu

Un militaire des Forces Armées de la République Démocratique du Congo, (FARDC),  s’est tiré une balle dans la tête après avoir tué sa concubine dans la soirée du lundi 14 Octobre  2019 dans le village de Bashu en territoire de Beni  au Nord-Kivu.

Selon la société civile locale, le militaire répondant au nom de Yusufu a mis fin à sa vie en se logeant d’une balle dans la tête. Avant de se tirer dessus, ce militaire d’abord tiré sur sa concubine du nom de Félonne et qui est décédé sur le champ.

Le commandant Charles du 2102ème régiment des FARDC basé à Isalbulambo joint au téléphone par le correspondant de Radio Maendeleo confirme cette information tout en précisant que les faits se sont passés dans un campement militaire situé dans le groupement Malio.

Il n’a pas avancé les raisons de ce meurtre.

Le Président de la Nouvelle Société Civile Congolaise dans la région Moise Kiputulu condamne ce double cas d’assassinat. Il appelle le commandement militaire à un sens élevé de responsabilité.

Par ailleurs, en groupement de Masiki-Bayama dans la même chefferie, un autre civil répondant au nom de Katembo Mwera a été tué dans la nuit de lundi à mardi 15 octobre 2019 par des inconnus en armes blanches et armes à feu.

Des sources sur place indiquent les bourreaux l’ont poignardé avant de volatiliser dans la nature.

Rappelons que le lundi 14 octobre dernier, ceux autres corps sans vie ont été retrouvés à Karuruma dans le Bashu. Ils auraient été tués par des bandits armés inconnus. Ceci porte à 5 le nombre de personnes tuées dans la chefferie de Bashu en territoire de Beni.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top