Affrontements à Fizi: les FARDC ont lancé des opérations de ratissage depuis 4 jours

Les éléments des Forces Armées de la République Démocratique du Congo poursuivent opération de traque contre les groupes armés locaux et étrangers dans les villages avoisinant la cité de Minembwe en territoire de Fizi.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, ces opérations ont commencé depuis environs quatre jours et consistent à pourchasser l’ennemi jusque dans son dernier retranchement.

Il précise que ces opérations sont consécutives à la réactivation de certains groupes armés locaux qui se rallient à des groupes armés étrangers et qui se livrent à des actes terroristes contre les populations civiles mais aussi aux attaques des positions FARDC.

Le Capitaine Dieudonné Kasereka rassure que les forces loyalistes ne vont pas s’arrêter jusqu’à ce que tous ces groupes armés soient totalement éradiqués. Il regrette de voir que certaines communautés continuent de collaborer avec les ennemis de la paix.

« il y des groupes armés mai mai qui sont en train d’attaquer différentes positions FARDC à une quarantaine de kilomètres de Minembwe depuis 3 ou 4 jours. Les FARDC sont en train de tout faire pour les repousser très loin et les neutraliser. Ce sont des opérations de ratissage. Nous ne savons pas vous donner le bilan mais nous savons seulement que dans leur fuite, les mai mai sont en train de brûler des maisons de paisibles citoyens. Jusqu’au moment où nous vous parlons et depuis ce matin, nous avons repoussé les mai mai dans les collines à plus de quarante kilomètres du centre de Minembwe… nous rencontrons plusieurs difficultés. Vous savez qu’à Minembwe il y a plus d quatre communautés et chacune d’elle a un groupe armé. Malheureusement chaque groupe armé est soutenu par un autre groupe armé venant d’un pays voisin. Et c’est pourquoi les choses sont compliquées. Néanmoins nous continuons à combattre jusqu’à ce que nous puissions sécuriser définitivement Minembwe et ses environs », rassure le Capitaine Dieudonné Kasereka.

Le porte-parole du secteur opérationnel Sud Sud-Kivu pense qu’il est temps que la population comprenne que seules les FARDC peuvent leur assurer la sécurité qu’il faut pour une stabilité définitive du territoire de Fizi.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top