Affrontements à Fizi: la situation se détériore davantage; plus de 80 000 déplacés attendus

La situation humanitaire ne fait que se détériorer dans les hauts plateaux surplombant les quatre secteurs qui composent le territoire de Fizi ainsi qu’une partie du territoire de Mwenga en secteur d’Itombwe depuis le début des offensives lancées par les Forces Armées de la République Démocratique du Congo contre différents groupes armés locaux et étrangers dans la région.

Selon le bourgmestre de la commune rurale de Minembwe Gady Mukiza, plus de cinq villages ont été brûlés par des assaillants qui fuient les offensives militaires des FARDC. Il s’agit des villages Kalonge, Lubemba, Kalongozi et Kyanama ainsi que le centre de Kabingo qui comprend les villages de Muganwa et Muburungu.

De même, le bourgmestre de Minembwe précise que des maisons ont également été incendiées dans la matinée de mercredi 16 octobre 2019 dans le village Nyamulongwe situé dans le secteur de Mutambala toujours en territoire de Fizi.

Gaddy Mukiza renseigne que plusieurs vaches ont également été emportées par des assaillants dans leur fuite.

Notre source ajoute que suite aux affrontements des cinq derniers jours, plusieurs déplacés sont déjà enregistrés. Certains se dirigent vers le centre de Fizi, d’autres encore vers Mikenge tout près du campement des FARDC et d’autres à côté du camp de la MONUSCO ou vers les lieux les plus sécurisés.

Gady Mukiza estime qu’en plus des 50 000 qui ont fui leurs domiciles depuis le début des affrontements soit en Mars 2019, le nombre de déplacés pourrait s’élever à plus de 80 000 dans les prochains jours.

Tout en appelant les parties à cesser le feu, le bourgmestre de la commune de Minembwe sollicite l’intervention des humanitaires et d’autres personnes afin d’assiter ces déplacés qui vivent dans des conditions difficiles.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top