Bukavu : Des agents de Banro dans la rue pour demander la sécurité dans les sites miniers

Les agents de BANRO Congo Mining demandent au Chef de l’Etat de s’invertir à « fond » pour qu’une solution urgente et définitive soit trouvé au problème sécuritaire qu’en cours la mine de NAMOYA situé en province du Maniema.

Ces agents l’ont exprimé dans un mémorandum adressé au chef de l’Etat à l’issue d’une marche pacifique organisée jeudi 10 octobre 2019 à Bukavu.

A l’issue de cette marche parti du bureau BANRO situé à MUHUMBA jusqu’au gouvernorat de province à LABOTTE  en commune d’IBANDA, ces agents  indiquent que cela fait plus de trois ans que l’insécurité est devenue une monnaie courante à Namoya caractérisé par de cas de Kidnapping, des enlèvements et des menaces de morts  avec des rançons exigés à l’entreprise par le rebelle mai mai MALAIKA.

Cette situation est aussi à la base des arrêts des activités à KAMITUGA et à LUGUSHWA dans le territoire de MWENGA.

« C’est pourquoi nous demandons au chef de l’Etat Félix TSHISEKEDI  de renforcer les services de sécurité à Namoya dans la province du Maniema et à LUGUSHWA en province du Sud Kivu pour permettre à cette entreprise minière de relancer ses activités à Namoya », déclare Nenette BIGABWA en charge de la communication à BANRO dans ce mémorandum qu’elle a lue au nom des agents de cette entreprise.

« Si le chef de l’Etat de reste indifférent à cette question plus de trois mille personne risquent de rester sans emploi », ajoute Nenette BIGABWA.

Au gouvernorat de province, ces derniers ont été reçu par le conseillé du gouverneur de province en matière d’économie Idée BAKULU qui a promis de faire arriver ce mémorandum à qui de droit.

Ces agents portaient de calicots et des écris sur les quels on pouvait lire, « Je suis Kamituga Minning, j’ai droit à la sécurisation de mon emploie, non au cas de force majeur oui au retour à Namoya »

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top