Kabare : malgré son invalidation comme député national Faustin Kaningu ne désarme pas

Malgré son invalidation par la Cour Constitutionnelle comme député national au profit de Marie Ange Mushobekwa, Mr Kaningu Shem Lwango Faustin se veut rassurant quand à la poursuite de son combat politique.

Dans un entretien avec la presse dimanche 6 septembre juste à son arrivée au Sud-Kivu en provenance de Kinshasa via l’aéroport de Kavumo, celui que ses électeurs surnomment « Cikala », a dit être prêt à remobiliser sa base pour démontrer à ses adversaires politiques son véritable leadership sur l’ensemble du territoire de Kabare.

Kaningu Shem Lwango Faustin estime que la vérité reste la vérité et ceux qui ont usé des manoeuvres frauduleuses pour lui voler son siège n’auront jamais la paix et seront sujets de honte.

«  Moi c’est Kaningu Shem Lwango Faustin ; Le véritable élu de Kabare. Tous le savent très bien car lors de ma campagne je n’ai donné ni argent, ni kepy et encore moins des habits. Les habitants de Kabare savent que c’est moi qui porte leurs vraies aspirations. Tous ces gens qui ont utilisé la Cour Constitutionnelle pour nous voler notre siège n’auront jamais la paix. Ils sont ridicules et sont en train d’être hués partout. Moi je reste serein », declare-t-il.

En perspective des échéances électorales de 2023, Kaningu Shem Lwango Faustin appelle sa base de Kabare à ne pas baisser la garde.

Mais avant d’y arriver, il appelle toutes les forces Vives à se mobiliser aux côtés du Comité Laïc de Coordination CLC afin d’exiger le départ de tous les juges « corrompus » de la Cour Constitutionnelle.

 » vous savez que ce qui s’est passé à la Cour Constitutionnelle est grave et inacceptable. Même le Président de la République Félix Tshisekedi l’a reconnu. Alors, je ne pense que ce que le Président a refusé, le peuple peut l’accepter. C’est pourquoi je vous invite à vous mobiliser pour deboulonner ce système. D’ailleurs, Le Comité Laïc de Coordination est déjà dans cette dynamique. Nous devons nous joindre à eux et montrer aux corrupteurs et aux corrompus que leur place est ailleurs et non dans de grandes institutions du Pays » , conclut ce cadre du Parti politique Bloc Uni pour la Renaissance et l’Emergene du Congo BUREC en sigle, cher à l’actuel Ministre National de l’industrie Julien Paluku.

Signalons qu’au bas de la passerelle, Kaningu Shem Lwango Faustin a été accueilli par plusieurs cadres et militants de son parti politique, sa famille biologique ainsi que plusieurs habitants du territoire de Kabare.

Après une caravane motorisée, un meeting à été tenu au centre commercial de Katana, son fief électoral.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top