Sud Kivu : L’association WAZEE WETU pour l’amélioration des conditions de vie des personnes de troisième âge

Les personnes de troisième âge encadrées par la structure Wazee Wetu WAWE plaident pour l’implication des autorités à différents niveaux et des personnes de bonne volonté afin que leurs problèmes trouvent des solutions.

Elles indiquent qu’elles sont abandonnées et vivent dans des conditions difficiles car elles manquent à manger et n’ont pas l’accès facile aux soins de santé en cas de maladie.

L’animateur au sein de WAWE, Christophe BAHIZIRE l’a dit le mardi 1 octobre à l’occasion de la journée internationale des personnes de troisième    âge.

Il renseigne que le sud Kivu ne développe aucune stratégie dans l’objectif d’accompagner les personnes de troisième âge.

Ceci par le fait que ces personnes s’installent à des coins de rue pour quémander et d’autres font le tour de la ville en train de mendier devant les bureaux et entreprises de la place.

« Elles font face à beaucoup de difficultés, elles sont abandonnées par leurs familles, elles sont accusées de sorcellerie mais malheureusement personne ne se soucie d’elles. Nous comme WAWEE, nous accompagnons ces personnes surtout nous plaidons auprès des autorités pour qu’elles respectent les lois de la république qui prévoient la prise en charge des personnes de troisième âge par l’Etat. Ces personnes souffrent et n’ont pas d’assistance ».

Christophe BAHIZIRE dénonce aussi les cas de justice populaire dont sont souvent victimes les personnes accusées de sorcellerie surtout en milieux ruraux.

Les territoires de KABARE et WALUNGU sont les plus concernés car ils enregistrent régulièrement ces cas, situation qui est toujours décriée par les activistes des droits humains.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top