Sud-Kivu : Les carottes sont cuites, je siégerai à l’Assemblée Provinciale dixit Mushi Bonane

La session de septembre a été inaugurée lundi 30 septembre à l’Assemblée provinciale du Sud-Kivu en présence de plusieurs personnalités notamment le vice-gouverneur Marc Malgo et les autres membres de l’exécutif provincial dont les ministres provinciaux.

Une figure a attiré l’attention de ceux qui ont assisté à cette plénière. Il s’agit de celle du numéro 1 du parti politique UPRDI Me Sylvanus Mushi Bonane qui prétend avoir été réhabilité par le Conseil d’Etat.

Mushi Bonane précise que dans peu de temps, la Cour d’Appel va rendre un arrêt définitif qui tiendra en considération les décisions prises par le conseil d’Etat.  C’est à l’issue de cette procédure qu’il siégera comme député provincial rassure-t-il.

les carottes sont cuites, à Bukavu Mushi Bonane est confirmé député provincial et vous allez le vivre. Nous sommes venus marquer de notre présence l’ouverture solennelle de la session de septembre ceci pour dire que nous sommes là. Que les amis comprennent que s’il y a valise à faire, on commence à le faire petit à petit. Il y a une procédure, il y a un arrêt définitif qui sera rendu par la Cour d’Appel après avoir reçu toutes les décisions rendues par le Conseil d’Etat. Cet arrêt va comporter les noms des élus définitifs, ça va être transmis ici. Ensuite, on va demander les dossiers de tout celui dont le nom  figure dans l’arrêt et la CENI va transmettre les dossiers.

On va les aligner pour une séance de validation des mandats et c’est à cette occasion que nous allons nous remplacer dans les sièges. Donc il était normal que les honorables Musongela et Basimane viennent aujourd’hui. Le président de l’Assemblée lui est régulièrement venu parce qu’il est déjà réhabilité par le Conseil d’Etat »  argue Sylvanus Mushi Bonane.

Pour rappel, après la publication des résultats des législatives, le PALU et Alliés avait saisi la Cour d’Appel du Sud-Kivu siégeant comme Cour Administrative d’Appel .Cette juridiction avait jugé irrecevable la requête dudit regroupement.

Au degré d’Appel,  le PALU et Alliés avait saisi le Conseil d’Etat et à ce stade Me Sylvanus Mushi Bonane prétend avoir eu gain de cause.

scroll to top