Grève des enseignants au Sud-Kivu: l’ancien syndicaliste Pierre Kabeza regrette la position du SYNECATH

L’ancien secrétaire provincial du Syndicat National des Enseignants Catholiques au Sud-Kivu Pierre Kabeza déclare être étonné et regrette que Bukavu la ville qui s’est battue contre la prime soit la première ville à entrer en grève alors que le nouveau gouvernement cherche à répondre à la préoccupation des parents.

Dans un message publié, cet ancien syndicaliste précise que la ville de Bukavu et la province du Sud-Kivu ont été en première ligne pour combattre la prime depuis plusieurs années mais aujourd’hui elle est la première à initier des actions tendant à revenir à ce système.

Pierre Kabeza dit ne pas comprendre pourquoi le Syndicat National des Enseignants Catholiques, secrétariat provincial du Sud-Kivu a pris cette décision alors que le problème concerne toute la République.

Dans sa publication, Kabeza invite les enseignants  à plus de patience. Pour lui, le pays ne changera pas sans sacrifice et ce sacrifice doit être concetti par tous notamment le ministre, les députés, la présidence, les enseignants et tout le peuple congolais.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top