Plaine de la Ruzizi: des militaires FARDC accusés d’exactions contre la population

Les acteurs de la société civile œuvrant dans la plaine de la Ruzizi qui décrient le comportement de certains éléments des forces loyalistes basés dans les villages de Katogota, Lubarika et Luvungi.

Selon ces acteurs, ces éléments érigent des barricades sur la Route Nationale N°5 Bukavu-Uvira ainsi que sur plusieurs autres axes et perçoivent des taxes illégales à l’endroit des voyageurs souvent en utilisant la force et des menaces.

Selon notre correspondant sur place, le dernier cas est survenu lundi dernier lorsque un militaire en état d’ivresse a tiré des balles causant la blessure d’une personne.

Suite à cet incident, le commandant de l’unité des FARDC basées à Luvungi le Capitaine Samy a tenu un meeting à Lubarika hier mardi 27 Aout 2019, précise notre source.

A cette occasion, ce haut gradé de l’armée a présenté des excuses à la population et a insisté sur la cohabitation pacifique et la collaboration entre la population et l’armée. Le commandant de l’unité des FARDC basée à Luvungi interdit également aux militaires de commettre des exactions contre les populations.

« j’ai expliqué aux habitants de Lubarika comment ils doivent vivre avec les militaires. Il faut que l’amour les caractérise, ils doivent vivre dans la concorde et la paix car ils sont tous des congolais. Je ne veux pas l’insécurité. Je reconnais qu’il y a eu certains actes d’indiscipline liés à une incompréhension et qui ont été rapportés ici et là. Mais on s’est réuni ensemble avec les notables et les sages de la contrée. Nous espérons que ça va aller parce que tout début est difficile. Je veux que les gens vivent en paix et qu’ils se sentent libres partout à Luvungi, Katogota et dans toute la plaine. Nous sommes là pour protéger la population et je condamne tous les actes de violence et de banditisme contre la population perpétrés par certains éléments incontrôlés », déclare le Capitaine Samy, commandant des FARDC basées à Luvungi dans la plaine de la Ruzizi.

Signalons que la plaine de la Ruzizi est en proie à plusieurs actes d’insécurité perpétrés par des éléments appartenant à différents groupes armés nationaux et étrangers qui pullulent dans cette région.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top