Sud-Kivu: arrêt depuis plusieurs mois des travaux sur la Route Place de l’Indépendance-Amsar

Les travaux de réhabilitation du tronçon routier allant de la Place de l’Indépendance jusqu’à Amsar dans le territoire de Kabare tournent au ralenti depuis plusieurs semaines.

Selon le constat de Radio Maendeleo, les travaux ont été arrêtés au niveau de l’entrepôt de Vanny Bishweka un peu avant la société Bralima et depuis lors, ce sont des travaux de saupoudrage qui sont effectués.

Il s’agit de petits travaux qui concernent le traçage des caniveaux et le placage des bordures le long de la chaussée. De même, des moellons ou graviers ont été entreposés sur la chaussée depuis maintenant plus de trois semaines visiblement pour préparer la pause de la couche de base du macadam.

La présence de ces moellons sur la chaussée a rendu la route exiguë jusqu’à occasionner des embouteillages à des heures de pointe causant ainsi des retards pour les usagers de ce tronçon routier.

Plusieurs de ces usagers s’étonnent de remarquer qu’une société de construction des routes puisse totaliser plus de trois mois sur un tronçon de moins de quatre kilomètres. Il estiment qu’il ne sert à rien d’exécuter des travaux à compte goûte mais de plutôt se rendre sur le chantier une fois pour toute lorsque tous les matériels sont disponibles.

« nous ne savons plus comprendre ce qui se passe sur cette route. Ils doivent nous dire s’ils sont en train de travailler ou comment car en tout cas, il n’y a plus rien. C’est depuis plusieurs mois que nous ne voyons pas des agents de TRABEMCO sur le chantier. Lors du lancement des travaux, l’ex gouverneur avait dit que l’exécution se ferait en cinq phases et chaque phase devrait durer six mois soit 2,5Km par phase. Mais aujourd’hui, nous sommes déjà à plus d’une année mais même la première phase est loin d’être terminée. Nous pensons que lorsque le gouvernement initie un projet, il doit y avoir un plan sérieux de suivi et évaluation. Et s’ils n’ont pas de moyens, ils doivent éviter de nous vendre du vent », se plaint Blaise Musole, un habitant de Bagira qui utilise fréquemment cette route.

Contacté, le ministre provincial des infrastructures et travaux publics Emmanuel Ndigaya Ngezi précise qu’il va se réunir avec les responsables de la Société Congolaise de Construction SOCOC en sigle qui exécute les travaux afin de connaître les raisons de ce blocage.

Rappelons que ces travaux ont été lancés depuis le 31 Mai 2018 par l’Ex Gouverneur Claude Nyamugabo. Ils sont exécutés sur le terrain par la Société des Travaux de Construction et de Génie Civile Benjamin Moore TRABEMCO en sigle

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top