Ebola au Sud-Kivu: il faut renforcer les mesures de protection sur le littoral du Lac-Kivu (U. S. F)

L’organisation Union pour la Solidarité Fraternelle U.S.F en sigle plaide pour la mise en place de mesures urgentes et efficaces de prévention contre la maladie à virus Ebola sur tous les points d’entrée qui communiquent avec le Nord-Kivu et plus particulièrement sur le littoral du Lac-Kivu.

Dans une déclaration rendue publique et signée par son secrétaire Gaspard Bizimana, cette organisation rappelle que plusieurs points d’entrée sont situés sur le littoral du Lac-Kivu en commençant par Ishungu, Birava, Katana et Kabamba dans le territoire de Kabare jusque à Minova dans le territoire de Kalehe.

L’U.S.F précise que ces entités sont particulièrement exposées car le trafic de leurs habitants vers la province du Nord-Kivu est intense et se fait souvent en ignorant les règles d’hygiène.

Dans le même sens, cette organisation qui milite pour la défense des droits de l’homme et la promotion du développement précise que plusieurs bateaux en provenance de Goma font des escales sur différents postes situés à Kalehe, Idjwi et Birava pour prendre ou déposer les passagers.

L’Union pour la Solidarité Fraternelle s’inquiète de constater que dans toutes ces installations portuaires il n’y a aucun dispositif de contrôle, de détection et de prévention qui a été placé.

Selon l’esprit de cette déclaration, cette situation expose les habitants du littoral du Lac-Kivu et même ceux de toute la province aux risques faciles de contamination si le contrôle n’est pas renforcé.

C’est ce qui pousse l’organisation Union pour la Solidarité Fraternelle à demander l’implication de tous pour que les kits de contrôle, de prévention et de prise en charge soient installés les uns dans ces points d’entrée.

Elle demande par ailleurs aux autorités d’équiper en intrants de lutte contre le virus Ebola les hôpitaux de référence de la Fomulac-Katana en territoire de Kabare et d’Ihusi en territoire de kalehe ainsi que d’autres structures sanitaires qui s’y trouvent.

L’U.S.F demande également l’implication de tous les leaders religieux, politiques et d’opinions vivant sur le littoral du Lac-Kivu à s’impliquer dans la sensibilisation et l’éducation communautaire afin de barrer la route à l’épidémie d’Ebola en province.

Notre source demande aux habitants de tous ces axes de respecter les conseils prodigués par les spécialistes en matière de la santé, de se laver les mains après chaque contact et de ne pas porter leurs mains aux oreilles, à la bouche, aux oreilles ainsi que d’autres parties qui peuvent facilement communiquer avec le sang.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top