Sud-Kivu: les enseignants veulent mettre en place leur propre mutuelle de santé

Constituer un dossier de création d’une mutuelle de santé des enseignants du secteur public dans les écoles secondaires et primaires dans la province du Sud Kivu, c’est l’objectif d’un atelier lancé à Bukavu ce lundi 22 Juillet 2019.

Cet atelier de deux jours réunit entre autres les syndicats des enseignants tels que le Syndicat des Enseignants du Congo SYECO en sigle, le Syndicat des Enseignants Catholiques SYNECATH et le Syndicat des Ecoles Protestantes SYNEP, les représentants des ministères provinciaux de l’EPSP et de la Santé ainsi que la Division des Affaires Sociales et  les experts en mutuelle de santé.

A l’issue des travaux de cet atelier, un projet de mutuelle de santé des enseignants du primaire et secondaire au Sud-Kivu sera élaboré. A cette même occasion, une structure de pilotage du projet sera constituée afin de faire le suivi régulier du processus d’implémentation de ce mécanisme en province.

Le secrétaire provincial du SYNECATH Jacques Cirimwami indique que le Sud-Kivu est parmi les rares provinces qui ne sont pas dotées des mutuelles de santé pour les  enseignants et leurs dépendants d’où la nécessité d’accélérer le processus de son implémentation.

« il y a certaines provinces du Pays qui ont déjà bénéficié de la mutuelle de santé mais nous qui avons été les premiers à demander depuis l’époque du ministre Maker Mwangu nous n’avons jamais été servis. Alors nous avons pensé qu’il serait important d’élaborer un document de plaidoyer sur base duquel nous allons organiser des actions avec un objectif précis parce que les autorités au niveau national nous ont toujours demandé d’avoir non seulement le mobilier et les infrastructures mais aussi disposer d’une structure technique qui peut accompagner l’action de la mutuelle de santé en province », explique Jacques Cirimwami.

De son côté, le coordonnateur du Fonds pour la Promotion de l’Education Nationale Georges Lufungulo indique que la loi portant statut des agents de carrière des services publics de l’Etat accorde les avantages sociaux des travailleurs.

C’est notamment les soins de santé, raison pour laquelle les enseignants veulent la création rapide d’une mutuelle de santé.

Signalons que cet atelier est organisé par le Fonds pour la Promotion de l’Education Nationale du Ministère de l’EPSP avec la participation du Réseau des Mutuelles de Santé du Congo REMUSACO en sigle et des syndicats des enseignants.

scroll to top