Sud-Kivu: grogne des agents de l’Assemblée provinciale, le Président Lwamirha mis en cause

Certains agents administratifs de l’Assemblée Provinciale du Sud-Kivu ainsi que des membres des cabinets politiques de cette institution dénoncent ce qu’ils qualifient de mauvais traitement que leur réserve le bureau permanent.

Réunis en petits groupes dans la cour intérieur et dans différents bureaux de l’organe délibérant, plusieurs agents n’ont qu’un seul sujet sur leurs lèvres depuis plusieurs semaines « 4 mois impayés alors que la province a déjà libéré la dotation de l’Assemblée Provinciale deux fois ».

Selon plusieurs d’entre eux qui ont requis l’anonymat, c’est depuis quatre mois qu’ils sont impayés alors que plus de 100 mille dollars ont déjà été libérés au moins deux fois par le gouvernement provincial.

Ils fustigent ce qu’ils qualifient de mauvaise répartition de cette somme. Ces agents affirment que pour la première fois soit au mois de Mai 2019, le gouvernement provincial a libéré un montant et chacun des députés a reçu plus de 2000 dollars américains.

Pour la deuxième dotation du mois de Juin, des sources à l’Assemblée Provinciale précisent que chaque député a reçu 1500 dollars américains. Les mêmes sources affirment que cette deuxième dotation aurait été distribuée en mains propres car n’étant pas passée par la comptabilité régulière de l’Assemblée Provinciale.

Pour faciliter la distribution de cette deuxième dotation sans être inquiétés, les membres du bureau ont trouvé une formule pour ce faire « il s’agit des frais des vacances parlementaires », à en croire ces sources.

Les agents et cadres de l’Assemblée Provinciale regrettent de voir qu’ils sont toujours ignorés dans la répartition de l’argent et pensent que les membres du bureau permanent de cette institution devraient avoir un sens humain.

Plusieurs de ces agents n’hésitent pas de menacer d’aller en grève si la situation n’est pas résolue le plus tôt possible. D’ailleurs déjà au mois de juin 2019, ces agents ont brûlé des pneus et bloqué l’entrée principale de l’Assemblée Provinciale durant près de trois jours pour dénoncer leur marginalisation.

Pour l’instant, les députés provinciaux ont déjà consommé 20 jours de leurs premières vacances parlementaires mais les agents administratifs qui sont toujours présents à l’Assemblée Provinciale passent des journées avec la main aux joues sans espoir de ramener même un pain dans leurs familles.

Plusieurs agents accusent nommément le Président de l’Assemblée Provinciale Zacharie Lwamirha de mauvaise gestion sur le plan financier et même dans la gestion du personnel.

Un comportement déjà décrié aussi par certains députés qui accusent même Zacharie Lwairha de tripatouiller les rapports de certaines commissions spéciales affectées dans différents services étatiques en province visiblement pour protéger des caciques du Front Commun pour le Congo FCC.

Le Rapporteur de l’organe délibérant contrattaque

En réaction, le Rapporteur de l’organe délibérant du Sud-Kivu Amani Kamanda Jacques rejette toutes ces allégations. Il explique que depuis le début de la législature, l’Assemblée Provinciale et les députés eux-mêmes traversent une situation difficile car même les émoluments ne sont pas encore arrivés.

Selon lui, une promesse de payer les arriérés de 2 à 3 mois a été faite par les hautes autorités mais jusque-là rien n’a été fait.

Il regrette de voir que certains agents sont en train de se confondre aux députés provinciaux et, à ce titre, prétendent avoir les mêmes droits. Député provincial Amani Kamanda Jacques précise que l’argent récemment distribué aux députés provinciaux couvre les titres des voyages auxquels ils ont droit lors des vacances parlementaires.

Il précise que cette somme était d’environ 67 mille cinq cents dollars américains. L’élu de Kalehe pense qu’il est temps que les agents de l’Assemblée Provinciale cessent de distiller des informations qui n’ont pas de fondement juste pour discréditer l’Assemblée Provinciale.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top