Cas d’Ebola à Goma: le Sud-Kivu renforce son dispositif de contrôle et de surveillance

Le Gouverneur du Sud-Kivu Théo Ngwabidje Kasi annonce le renforcement des dispositifs de contrôle et de surveillance sur différents postes d’entrée de la province afin de prévenir que la maladie à virus Ebola atteigne le Sud-Kivu.

C’est notamment l’installation des points de contrôle et de lavage des mains dans les installations portuaires et aéroportuaires ainsi que sur les frontières avec les pays voisins afin de vérifier notamment la température de tous les passagers.

Au cours d’une conférence de presse organisée mardi 16 juillet 2019, le Gouverneur Théo Ngwabidje a précisé que des dispositions sont prises avec tous les partenaires afin de trouver une réponse rapide au cas où la situation changer.

Il précise par ailleurs que la province du Sud-Kivu est jusque-là épargnée de la maladie à virus Ebola. Théo Ngwabidje appelle toutefois tous les habitants à la vigilance et à intensifier la collaborer avec les services qui ont la santé dans leurs attributions afin de mieux exécuter les activités de prévention.

« il y a quelques temps j’ai signé un plan de riposte contre la maladie à virus Ebola et ce plan donne toutes les réponses sur les questions qui peuvent être posées sur cela. Nous allons renforcer les points de contrôle. Les points de contrôle sont essentiellement les frontières. Nous avons les frontières lacustres. Il s’agit des ports qui sont installés sur le Lac et essentiellement notre Lac-Kivu. Ce sont les points les plus fréquentés vu l’intensité du trafic entre la ville de Bukavu et celle de Goma. Nous avons aussi des frontières avec les pays voisins, là aussi nous devons renforcer la vigilance. On a aussi évoqué le cas des routes et là nous citons clairement la route nationale numéro 2 qui relie les capitales provinciales du Nord-Kivu et du Sud-Kivu. Nous allons installer à tous ces endroits des checkpoints », explique l’autorité provinciale.

Théo Ngwabidje précise que des thermomètres lasers seront mis à contribution pour examiner la température et toute personne qui aura une température de plus de 38% sera bien surveillée.

« il s’agit essentiellement de faire le contrôle de température. Ça c’est important mais aussi l’installation des points de lavage des mains. Si dans le pire des cas nous attrapons un cas ici chez nous, il y a des mesures que nous avons prises. Ce sera d’abord isoler la personne puis on apporte les soins nécessaires. Si on est dans des conditions telles qu’il faille transférer le malade, là c’est une option que nous pouvons saisir. Mais il y a lieu de préciser ici Bukavu et même le Sud-Kivu n’est pas touché. La ville de Goma elle-même n’est pas touchée. On a détecté un cas dans cette ville mais cela ne veut pas dire que Goma est touché. Toutes les interventions que nous faisons c’est selon le cas. Pour des zones non touchées, nous insistons sur les mesures de prévention », martèle le Gouverneur du Sud-Kivu.

Signalons que les représentants de certains partenaires du gouvernement provincial dont l’OMS ont pris part à cette conférence de presse. Elle s’est tenue dans la Cour Intérieure du gouvernorat de province du Sud-Kivu à Labote dans la commune d’Ibanda.

Signalons que la personne qui a été découverte atteinte d’Ebola dans la ville de Goma est décédée dans la matinée de ce mardi 16 juillet 2019 pendant qu’elle était en train d’être amenée à Butembo pour recevoir le traitement, à en croire un communiqué du gouvernement provincial du Sud-Kivu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top