Mwenga-Kibili: un projet de foresterie communautaire en voie de réussite avec l’appui de la DDC

La Coopération Suisse se réjouit de la mise en œuvre du projet de foresterie communautaire exécuté à Kibili dans la chefferie de Basile en territoire de Mwenga au Sud-Kivu.

Il s’agit d’un un projet qui consiste à accompagner les peuples autochtones à obtenir les outils de protection juridique de la dite foret pour une exploitation bénéfique à tous.

Il vise aussi responsabiliser la communauté dans la protection de l’écosystème  afin de lutter de manière efficace contre le réchauffement climatique.

Ces précisions sont de l’expert en matière foncière à la Coopération Suisse Deo Bashi en séjour de travail à Kibili pour assurer le suivi de la mise en œuvre du projet.

Il se félicite de la participation communautaire et de l’appropriation de tout un chacun et précise que cela rassure que les activités peuvent continuer même après le départ du partenaire.

« la communauté elle-même a compris parce qu’effectivement sa biodiversité qui était tradi-culturelle était déjà en danger. Maintenant je viens du terrain, j’ai causé avec toutes les parties prenantes et je me réjouis de voir le niveau non seulement de participation mais aussi et surtout d’appropriation du processus. C’a commencé par la chefferie. On sent effectivement qu’il y avait un besoin. Même si la coopération Suisse s’en va, la communauté peut entretenir et continuer le projet », se réjouit Déo Bashi.

Selon la coordinatrice de l’Association pour la Conservation Communautaire de la Biodiversité ACCB Mari Bwami la mise en œuvre de ce projet était un besoin capital pour toute la communauté de Mwenga qui va voir ses écosystèmes protégés.

Elle remercie son partenaire, la Coopération Suisse, pour la présence sur terrain afin d’évaluer mi-parcours du projet.

Signalons qu’à part la protection juridique de la foret communautaire, plusieurs autres activités sont organisées dans le cadre du projet. Il s’agir entre autres des sensibilisations sur la gestion du projet, la cohésion sociale et les activités génératrices des revenus.

Avec l’obtention des documents certifiant l’existence de cette foresterie, les bénéficiaires sauront distinguer les espaces réservés aux travaux de champs et à l’élevage.

Cette mission conjointe est organisée dans le cadre de la journée internationale de l’environnement.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top