Affrontements à Fizi: les déplacés commencent déjà à retourner

Plusieurs déplacés évalués à environ 70% et qui avaient fui les affrontements intercommunautaires dans les secteurs de Lulenge, Tanganyika et Itombwe  en territoire de Fizi sont déjà retournés dans leurs villages respectifs.

Ceci fait suite au calme qui règne actuellement deux semaines après la désignation, par le commandant de la 33ème Région Militaire, d’un nouveau commandant pour dans le sous-secteur de Minembwe pour pacifier la région.

Selon le porte-parole du secteur opérationnel Sokola 2 Sud Sud-Kivu le Capitaine Dieudonné Kasereka, le commandant nommé Honoré Katembo a mis en place un plan de sécurité avant de procéder à des séances de sensibilisation appelant les groupes armés à déposer les armes.

Il indique que des réunions avec les notables ont eu lieu afin de les amener à s’impliquer pour leurs fils et filles qui détiennent les armes puissent quitter la brousse et participer à la construction de leur terroir.

Après l’étape de sensibilisation, le commandant du sous-secteur opérationnel de Minembwe le colonel Honoré Katembo annonce que des opérations militaires seront lancées pour obliger tous les groupes armés à se rendre et tous ceux qui détiennent encore les armes à les déposer par force.

Le commandant opérations à Minembwe rassure par ailleurs que des troupes sont déjà déployées dans toutes les régions où des violences étaient rapportées.

Cités par le capitaine Dieudonné Kasereka, le bourgmestre de la commune rurale de Minembwe et d’autres notables de la place confirment ces informations.

Notre source rapporte également qu’après la sensibilisation, le commandant second de services d’éducation civique et d’action social de la 33ème Région Militaire a organisé un match amical, mercredi 29 Mai entre les jeunes bafuliru et banyamulenge à  minembwe centre.

L’objectif, selon le porte-parole de l’armée au Sud Sud-Kivu, est de renforcer les liens entre les communautés dans le moyen plateau de minembwe.

Pour rappel, les trois secteurs à savoir Lulenge, Tanganyika et Itombwe en territoire de Fizi ont été secoués par les violences depuis le début du mois Mai 2019 de suite à l’assassinat du chef Kawaza de la communauté Banyindu.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top