Bukavu: activités paralysées à l’ISDR, le comité de gestion indexé

Les activités académiques sont restées paralysées toute la journée de mardi 28 mai 2019 à L’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR Bukavu situé sur la colline de Karhale dans la commune de Kadutu, ville de Bukavu.

A la base, les agents au sein de cette institution ont refusé de dispenser les enseignements pour réclamer le paiement du manque à gagner qui serait déjà débloqué par Kinshasa.

Ce manque à gagner consiste en un complément d’une enveloppe de primes à payer lorsqu’elle n’a pas été prise en charge par l’établissement lui même.

Pour manifester leur mécontentement, ces agents ont brulé des pneus juste à l’entrée de cette institution et ont bloqué le portail principal qui donne accès  à celle-ci. Les bureaux et les auditoires sont restés fermés toute la Journée.

Selon ces agents, d’autres institutions de la province du Sud-Kivu ont déjà reçu les enveloppes qui leur sont dues et les agents en ont déjà bénéficié conformément à la recommandation du ministère.

Ils accusent le comité de gestion de l’ISDR d’avoir retiré cet argent sans consulter le comité syndical tel que stipulé dans une correspondance du Ministre National de l’enseignement Supérieur et Universitaire.

« en date du 22 Mars 2019 nous avons reçu une lettre du ministère national de l’ESU nous disant qu’il y a un manque à gagner qui doit être distribué aux agents par rapport au paiement que nous avons reçu les années passées. Ce manque à gagner est arrivé et le comité de gestion s’est permis d’aller retirer cet argent sans même consulter le comité syndical contrairement à la lettre du ministère. Ils ont retiré l’argent et aujourd’hui on ne sait pas comment ils l’ont utilisé. Ils disent qu’ils supporté les charges de l’institution et payé les agents, mais je ne crois si ça peut être vrai. Nous on veut l’argent c’est tout. On n’a aucun problème avec le comité de gestion », explique le délégué syndical de l’ISDR Bukavu Azoni Mango Kimengele.

Tous nos efforts pour entrer en contact avec le Directeur General de L’Institut Supérieur de Développement Rural ISDR/Bukavu, le Professeur Bosco Muchukiwa ont été vains.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top