Kabare: la CDJP Bukavu octroie 50 machines à coudre aux femmes de Lugendo

Cinquante femmes du groupement de Lugendo en territoire de Kabare en province du Sud-Kivu ont réceptionné le weekend des machines à coudre de la part de la Commission Diocésaine Justice et Paix CDJP.

La remise de ces machines est intervenue en marge de « la deuxième foire d’idées » organisée dans le cadre du projet SPR Amani Kwa Maendeleo exécuté par la Commission Diocésaine Justice et Paix de l’archidiocèse de Bukavu CDJP.

Selon le responsable de ce projet au sein de la CDJP Theodore Bahimba, cette action intervient six mois après une formation en coupe et couture en faveur des femmes de Lugendo.

A cette même occasion, il a été procédé à l’évaluation des engagements pris lors d’un échange d’idées organisé au mois de mars dernier 2019.

Il en ressort que l’identification d’autres potentiels bénéficiaires de l’élevage par rotation a déjà été effectuée et un espace a déjà été trouvé dans un marché local pour permettre à ceux qui veulent vendre les produits champêtres de les étaler.

Theodore Bahimba renseigne que cette évaluation converge vers l’idéal du relèvement économique des femmes et groupes vulnérables ou marginalisés de Lugendo et au centre de Birava toujours en territoire de Kabare.

« nous avons voulu encore une fois de plus rencontrer nos bénéficiaires. Il s’agit des hommes et des femmes qui nous accompagnent dans le cadre du projet SPR mais aussi les autorités locales et d’autres membres de la communauté pour essayer non seulement d’évaluer les recommandations que nous avons prises dans la première foire d’idées. Le souci c’est de pouvoir relever le pouvoir économique des femmes et autres groupes marginalisés pendant et même après le projet », déclare le responsable de ce projet.

L’une des bénéficiaires des machines à coudre Furaha Kamasi remercie la CDJP pour cette dotation et promet de faire bon usage du kit réceptionné pour l’intérêt de sa famille.

« je remercie la CDJP pour nous avoir donné des machines à coudre. J’ai reçu la mienne et je vois mes amis aussi recevoir les leurs. Moi je vais bien la garder au même degré que l’enfant que j’ai mis au monde. Je suis formé dans la coupe et couture et je suis sûre que cette machine va vraiment me servir dans le sens de subvenir aux besoins de ma famille »¸se réjouit-elle.

Plusieurs résolutions ont été prises à l’issue de cette foire d’idées. Un comité composé du chef de groupement, de la société civile, des chefs des villages et secteurs pour le suivi et la pérennisation des acquis de ce projet a été constitué.

Signalons que cette foire a regroupé les membres des communautés de Lugendo bénéficiaires et prestataires de services, la population et les autorités locales en vue de l’amélioration des conditions de vie des groupes marginalisés et vulnérables.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top