Fizi: 3000 déplacés et des villages incendiés dans des conflits intercommunautaires

Plus de dix villages incendiés, environ trois mille déplacés et plusieurs personnes décédées. C’est le bilan provisoire des affrontements qui opposent, les milices mai mai alliés aux communautés Banyindu et Bafuliru aux miliciens Ngumino dans les hauts plateaux de Minembwe en territoire de Fizi.

Selon l’administrateur du territoire de Fizi Kawaya Mutipula Aimé, ces affrontements ont commencé depuis la matinée de ce vendredi 10 mai 2019 et se poursuivent dans plusieurs autres villages.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo, Kawaya Mutipula Aimé indique que tout est parti de l’assassinat, par les Ngumino, d’un chef de village de la communauté Nyindu répondant au nom de Kawaza.

Il précise que parmi les villages incendiés il y a Sanganya, Binyange et Katanda du côté Bafuliru ainsi que Kanogo, Ngoma, Kamombo, Kabara 1 et 2 ainsi que Kimanga du côté Banyindu.

Pour l’instant, il est difficile de donner un bilan global car les affrontements se poursuivent dans plusieurs autres villages des hauts plateaux de Minembwe et le nombre des villages incendiés et celui des déplacés pourraient augmenter, précise Kawaya Mutipula Aimé.

Il ajoute que les habitants sont en débandade et jusque-là aucune intervention de l’armée régulière n’est signalée.

Contacté, le porte-parole des opérations Sokola II Sud Sud-Kivu qui contrôle la zone le Capitaine Dieudonné Kasereka indique que l’armée est déjà saisie de la situation mais parle plutôt d’un conflit intercommunautaire qui doit être géré par la Police et les politiques.

Selon lui, c’est seulement si la Police est débordée et si la situation continue de dégénérer que l’armée peut intervenir pour rétablir l’ordre.

Pour le cas dont question, le Capitaine Dieudonné Kasereka indique que l’armée se prépare déjà à intervenir pour rétablir l’ordre dans la zone car la situation est en train de prendre une allure inquiétante.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top