Naufrage sur le Lac-Kivu: les mesures de sécurité doivent être observées (Ministère)

Le directeur de cabinet au ministère provincial des transports, voies et communication Me Valentin Midubo met en garde les armateurs sur le Lac- Kivu qui foulent au pied les mesures de prévention prises pour éviter des cas de naufrage sur le Lac-Kivu.

Ces mesures sont entre autre le port des gilets de sauvetage, le poids des marchandises que doivent transporter une pirogue motorisée et le respect strict de l’heure de départ pour un voyage.

Dans un entretien avec Radio Maendeleo, Mardi 07 Mai 2019, au lendemain du naufrage d’une pirogue motorisée en provenance de Kalehe au Sud-Kivu et en partance pour Kalahe en date de lundi 6 Mai 2019.

D’après le directeur de cabinet au ministère de transport et communication, cet engin qui appartenait au comité des armateurs de Buzi Bulenga en territoire de Kalehe  n’était plus autorisé à naviguer sur le lac car il était déjà en état de vétusté.

« Ils doivent respecter tout ce que nous leur donnons comme instructions. C’est à dire pas de transport de marchandises ou des biens ayant un tonnage très élevé que l’embarcation. Nous refusons aussi des navigations pendant la nuit. L’engin n’était pas en bon état selon le rapport transmis par le commissaire lacustre de Kalehe. Au niveau du ministère, nous avons pris des dispositions pratiques pour que cela ne puisse plus se répéter. Le message en question est celui de dire aux animateurs de respecter toutes les lois, parce que, nous, en tant que ministère de transport et communication, nous les avons déjà réunis et ils doivent suivre tout ce que nous déjà pris comme dispositions pratiques. D’ailleurs le Président de la République y est revenu lui aussi. On ne peut pas tolérer de continuer à compter des morts suite à la négligence humaine », insiste le Directeur de cabinet au ministère provincial des transports et voies de communication au Sud-Kivu.

Valentin Midubo regrette également de voir que ce boat  a quitté Kalehe pour le village de Kituku au Nord-Kivu aux environs de 4H du matin alors que les autorités interdisent aux boats et aux bateaux de quitter avant 7h du matin.

Il précise, par ailleurs, que c’est 60 personnes qui étaient à bord ce boat. Parmi ces personnes, 58 ont été sauvées parce qu’elles portaient  des gilets de  sauvetage  et deux autres ont trouvé la mort.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top