Sud-Kivu: le Général Major Akili Mundos prêche la paix entre le PNKB et les peuples autochtones

Le commandant de la 33eme  Région Militaire met en garde toutes les personnes qui se font passer pour  peuples Autochtones pygmées et qui détruisent la biodiversité du Parc National de Kahuzi-Biega et promet des sanctions exemplaires pour tous ceux qui y seront attrapés.

Le Général Major Akili Muhindo Mundos l’a dit au cours d’une rencontre entre les peuples autochtones, les responsables du Parc National de Kahuzi Biega et le chef de la chefférie de Kabare.

Le Général Major Akili Muhindo demande également aux peuples pygmées de reclamer leurs droits dans la non-violence en respectant la biodiversité du PNKB qui est un site du Patrimoine mondial qui se doit d’être protégé par tous.

Le commandant de la 33ème Région Militaire demande aux peuples autochtones d’éviter de suivre des organisations qui, au lieu de bien mener la médiation, s’évertuer à les inciter pour s’opposer aux accords qui les lient au PNKB.

Ce haut gradé de l’armée congolaise, invite toutes les parties dans les conflits entre le PNKB et les peuples autochtones de garder le calme en attendant la mise en place d’une commission qu’il instituera pour vérifier le niveau d’application des recommandations formulées par les uns et les autres.

Le Général Major Akili Muhindo réaffirme sa volonté de voir la Paix doit régner entre le PNKB et les peuples pygmées.

« je sais que vous avez beaucoup de recommandations. J’ai appris que vous aviez demandé la terre quelque part. je sais que vous ne pouvez pas vivre en train d’errer dans la nature. Vous devez avoir un espace ou il faut vivre car vous ne devrez pas être refugiés dans votre propre pays. Nous devons dire que nous ne serons pas d’accord avec ceux qui abattent les arbres en désordre en détruisant le Parc. S’il y a des problèmes, j’espère que vous savez auprès de qui vous devez vous adresser. Vous ne devez pas vous entretuer à cause des manipulations des personnes qui n’ont d’autre objectif que de vous tromper. Sachez qu’une enquête est en cours en rapport avec les tueries survenues au PNKB pour que nous soyons la vérité. Celui qui a tué ne restera pas libre », rassure le numéro UN de l’armée au Sud-Kivu et au Maniema.

Le Général Major Akili Muhindo insiste également pour que soit trouvée une autre concession où les peuples autochtones vont vivre étant donné que le PNKB est un site du patrimoine mondial à protéger.

Rappelons que c’est depuis plusieurs années que les peuples autochtones pygmées ont été deguerpis du PNKB, site qu’ils continuent de considérer comme leur lieu naturel ou ils doivent vivre.

Depuis lors, les séances de médiation sont organisées pour trouver des solutions aux problèmes qui opposent les peuples autochtones pygmées au Parc National de Kahuzi Biega. Jusqu’à ce jour, des solutions tardent à être trouvées.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top