Kabare: un militaire FARDC tire sur un homme de 20 ans

Un homme âgé d’environ 20 ans a été tué vers Mbobero en territoire de Kabare dans la nuit de samedi 4 à ce dimanche 5 mai 2019 par un militaire FARDC au niveau de la rivière Naciduduma.

Selon un député élu du territoire de Kabare Jérémie Basimane, la victime répondant au nom de Rams Musuka est taximan de son état et était en route pour rentrer chez lui à Mbobero.

Le président de la société civile de Kabare Emmanuel Bengehya renseigne que cette situation a été à la base d’une vive tension car les jeunes sont descendus dans la rue tôt le matin de dimanche 5 mai 2019 pour manifester leur colère.

Il précise qu’ils ont voulu descendre avec le corps de la victime jusqu’au gouvernorat de province mais la police s’est interposée vers Bagira en tirant des gaz lacrymogènes. C’est alors que le corps a été récupéré par la police puis amené à la morgue de l’hôpital général.

Dans les échauffourées avec la police, le président de la société civile territoriale de Kabare Emmanuel Bengehya précise que deux femmes ont été blessées, l’une répondant au nom de Rosette M’Bamporiki et l’autre N’Simire M’Mugisho.

Pour sa part, le commandant de la 33ème Région Militaire le Général Major Akilimali Muhindo Mundos Charles dit être au courant de cette situation et précise que le militaire auteur de cet acte est déjà bien identifié et a le grade d’adjudant.

Il précise avoir dépêché l’auditeur supérieur des FARDC sur place pour qu’il arrête tout celui qui serait impliqué dans cette affaire. Le Général Major Akili Muhindo Mundos précise qu’une audience en procédure de flagrance et en chambre foraine sur le lieu du crime afin que justice soit faite.

Le commandant de la 33ème Région Militaire réaffirme sa détermination à remettre la discipline au sein de l’armée en punissant tout militaire qui irait à l’encontre des ordres donnés par la hiérarchie.

Le Général Major Akili Mundos appelle la population au calme et continuer à faire confiance en l’armée car, ajoute-t-il, la réussite sécurisation de la région ne sera possible qu’avec une collaboration franche entre l’armée et la population civile.

Poster un Commentaire

avatar
  S’abonner  
Notifier de
scroll to top