Accueil Securité Sud-Kivu:la Police rassure quant à la sécurité physique de tous les candidats

Sud-Kivu:la Police rassure quant à la sécurité physique de tous les candidats

122
0

Le Commissaire Provincial de la Police au Sud-Kivu le Général Louis Ségond Karawa assure avoir pris des dispositions nécessaires pour assurer la sécurité physique de tous les candidats de la majorité comme de l’opposition en cette période électorale.

Il l’a dit au cours d’une conférence de presse tenue ce vendredi 7 décembre 2018 à son cabinet de travail dans la commune d’Ibanda.

Selon le numéro de la police au Sud-Kivu, tous les candidats présidents de la République, les candidats députés nationaux et ceux provinciaux ont le droit d’être protégés car c’est la mission réservée à la police.

Le général Louis Ségond Karawa met en garde également les policiers qui se promènent avec les  effigies des candidats ou qui battent campagne électorale pour d’autres.

Tout en appelant les habitants à les dénoncer, le commissaire général de la police au Sud-Kivu promet de sanctionner tous les récalcitrants.

« la police est là pour assurer la tranquillité publique, à maintenir l’ordre public et le rétablissement de l’ordre public mais en même temps à sécuriser tous les différents candidats qu’ils soient de la majorité présidentielle comme ceux de l’opposition. Vous allez constater que dans cette première phase de la campagne électorale, la police est plus dans les grandes activités que les différents compatriotes sont en train de faire dans la province. C’est par exemple des meetings et des caravanes. Nous veillons à la sécurité physique et personnelle de chaque candidat… je m’adresse à la population, si vous voyez un policier qui a un signe, je ne sais pas ça peut être un stylo au nom de tel, un tee-shirt ou un parapluie, vous le dénoncer et on va s’occuper d’eux car la police est apolitique », prévient le Commissaire Provincial de la Police en province.

Le Général Louis Segond Karawa rassure également que les policiers sont instruits et seront disponibles dans tous les 1142 centres de vote repartis sur l’ensemble de la province. Selon lui, les agents et matériels électoraux, les électeurs et même les candidats bénéficieront de la protection de  la police nationale congolaise.

1 Commentaire